Apple : le mea culpa de Foxconn pour avoir fait travailler des mineurs de 14 ans

Ce n’est pas la première fois que Foxconn, le géant mondial de la sous-traitance électronique connu pour assembler l’essentiel des produits Apple, est épinglé pour ses conditions de travail.

Une vague de suicides avait fait grand bruit en 2008, alors que plusieurs conflits avaient éclaté ces derniers mois avec notamment un conflit interne dans une usine chinoise, à Taiyuan, qui avait dégénéré obligeant la police antiémeute à intervenir. Quelques semaines plus tard, dans une autre usine, sans que personne ne sache réellement ce qui s’est passé, il y aurait eu un débrayage, c’est en tout cas ce qu’avait affirmé l’ONG américaine China Labor Watch.

Cette ONG dénonce régulièrement les pratiques managériales de Foxconn qui imposent des cadences de travail particulièrement excessives, principalement actuellement en raison de la forte production de l’iPhone 5.

Ce matin, le groupe taiwanais Hon Hai, maison mère de Foxconn, a reconnu avoir fait travailler, dans l’une de ses usines de la province côtière du Shandong en Chine, des stagiaires trop jeunes. Ce mea culpa intervient après que des lycéens et des étudiants âgés de 14 ans eurent rapporté ces pratiques, certains affirmant même avoir été contraints par leur université à aller travailler sur les chaines de production de Foxconn.

Toutefois, le groupe tient à préciser dans son communiqué que les produits assemblés dans cette usine ayant fait travailler des adolescents trop jeunes n’avaient « aucun lien » avec Apple.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 5 : les ventes stagnent au niveau de celle de l’iPhone 4S
Article suivantUbuntu 12.10 : la version finale de Quantal Quetzal est disponible

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here