Apple : les iPhone 6 se comparent

Les rumeurs et fuites concernant les deux modèles d’iPhone 6 continuent toujours à alimenter les médias high-tech. La tendance actuelle est aux comparatifs entre les deux versions.

On croyait depuis longtemps tout savoir depuis le temps que des rumeurs et fuites concernant sur le futur iPhone 6 alimentent les médias high-tech. En portant, on apprend chaque jour quelque chose de nouveau, souvent un petit détail.

À ce petit jeu des fuites, la tendance du moment est les comparatifs entre les versions d’iPhone, que cela soit entre le modèle de 4,7 pouces et le modèle de 5,5 pouces, ou avec le modèle précédent, l’iPhone 5.

Bien qu’il ne soit toujours pas formellement possible de certifier que les modèles présentés soient des appareils réels, et non pas de simples maquettes, le fait que les informations publiées entrent dans la même ligne générale que toutes les autres semblent confirmer les faits, ou du moins la tendance des nouveaux smartphones de la marque à la pomme croquée.

C’est ainsi que le site Gizmobic présente une comparaison entre un iPhone 5 blanc et un iPhone 6 gris de 4,7 pouces. Les images présentées nous permettent de nous faire une idée très précise des différences entre les deux appareils, notamment au niveau de l’épaisseur du smartphone, le nouveau modèle devenant encore un peu plus fin que son prédécesseur. Le passage d’un design anguleux à un look plus arrondi saute bien évidemment aussi aux yeux.

La seule question, que l’on peut se poser au sujet des images publiées par Gizmobic, concerne les bandes noires qui ornent l’iPhone 6 gris, des ornements particulièrement laids et fort peu esthétiques.

photo-1-comparatif-modele-iphone-6

photo-2-comparatif-modele-iphone-6

photo-3-comparatif-modele-iphone-6

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : du saphir, mais quel saphir ?
Article suivantLG : bientôt une G Watch ronde

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here