Apple : MacBook Air et MacBook Pro contrent les ultrabooks

À l’occasion de la conférence des développeurs WWDC 2012 à San Francisco, Apple a annoncé une remise au goût du jour de ses MacBook Air et la renaissance des MacBook Pro.

Apple accorde ses les violons des MacBook en les mettant au diapason de l’Ivy Bridge, avec des processeurs Intel Core i5 et i7 de troisième génération, en dual et quad-core. Avec des modèles Air de 11 et 13 pouces et Pro de 13 et 15 pouces, la transition est quasi uniforme.

L’ensemble de cette gamme renouvelée impose en standard le seuil des 4 Go de RAM extensibles à 8 Go et intègre pour le moment le système d’exploitation Mac OS X dans sa version Lion. Les acheteurs seront bien évidemment éligibles à la mise à jour vers Mountain Lion sans frais supplémentaires, à compter du mois prochain.

Avec ce passage dans l’ère Ivy Bridge, Apple part à la chasse aux ultrabooks. Témoin le MacBook Pro 13 pouces avec Core i7 double cœur à 2,9 GHz (3,6 GHz) et puce graphique intégrée Intel HD 4000, qui s’oppose directement à la série HP Folio et au Samsung S9, tout juste plus abordable.

Du point de vue des prix, le fossé se creuse entre une entrée de gamme à 1049 euros pour le MacBook Air de 11 pouces avec CPU à 1,7 GHz et SSD de 64 Go, et ce nouveau chef de file que constitue le MacBook Pro 15 pouces avec Core i7 quadri-cœurs à 2,3 GHz, 4 Go de RAM et carte vidéo Nvidia GeForce GT 650M, affiché à 2249 euros.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : lorsque iOS 6 rime avec iPhone 5
Article suivantInternet : une ruée attendue vers les nouveaux noms de domaine

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here