Apple Music : 0,2 cent par morceau durant la période gratuite

Pendant la période d’essai gratuite d’Apple Music, la marque à la pomme paiera 0,2 cent par morceau aux ayants droit.

Suite aux attaques de la chanteuse Taylor Switch au sujet de la non-rémunération des ayants droit pendant la période d’essais gratuite d’Apple Music, la firme de Cupertino était revenue en arrière sur sa stratégie en annonçant qu’ils seront payés.

On apprend qu’Apple paiera en fait 0,2 cent par morceau qui sera écouté pendant la période d’essai gratuite, une somme pratiquement identique à celle payée par les services concurrents qui proposent des offres « gratuites » financées par la publicité.

Apple précise tout de même que cette rémunération est légèrement inférieure à celle qui sera payée après les trois mois gratuits. Elle n’inclut pas une petite somme dévolue aux droits d’écriture qui va aux éditeurs.

Le New York Times précise par ailleurs qu’Apple serait toujours en négociation avec certains éditeurs.

La volte-face d’Apple qui a suivi les attaques de Taylor Switch s’est visiblement faite à plusieurs niveaux. En effet, les négociations avec certains labels semblaient bloquées et sont désormais résolus, comme Beggars Group et Merlin, deux « indépendants », qui viennent de rendre public leur accord avec Apple.

Alors que les embûches semblent être pratiquement toutes déblayées, reste encore à savoir si Apple Music va réussir à décoller en arrivant séduire de (très) nombreux utilisateurs.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSony : problème de surchauffe pour les Xperia Z3 + et Xperia Z4
Article suivantFord : 350 ch pour la troisième Focus RS

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here