Apple Pay arrive en Europe

En annonçant la disponibilité d’Apple Pay en Grande-Bretagne le mois prochain, la marque à la pomme lance son service de paiement mobile à l’international.

C’est en octobre dernier que le système de paiement mobile Apple Pay avait été lancé aux États-Unis. Pour l’utiliser, il faut être propriétaire de l’un des derniers modèles d’iPhone ou d’une Apple Watch.

À l’occasion de la conférence annuelle pour les développeurs WWDC, Jennifer Bailey, la vice-présidente du groupe responsable du service Apple Pay, a annoncé lundi de nouveaux partenaires aux États-Unis, notamment l’émetteur des cartes de paiement Discover et l’opérateur de paiements mobiles Square.

« Nous dépasserons un million d’endroits acceptants Apple Pay le mois prochain », a-t-elle assuré.

Mais la grande annonce concernant Apple Pay concerne son lancement à l’international. « Nous sommes ravis d’annoncer que nous apportons Apple Pay au Royaume-Uni, et ça arrivera le mois prochain », a annoncé la vice-présidente.

Pour cette arrivée en Europe de son système de paiement mobile, Apple annonce que plus de 250 000 commerçants devraient accepter les paiements par Apple Pay dès son lancement, mais aussi que le système sera compatible dès son lancement avec 70% des cartes de crédit et de débit du pays en vertu d’un partenariat avec « huit des banques les plus populaires ».

Jennifer Bailey annonce par exemple qu’Apple Pay pourra notamment être utilisé pour les transports en commun londonien.

Pour finir, elle a également précisé qu’Apple est en train de négocier avec six grandes banques canadiennes dans l’optique de lancer le service Apple Pay au Canada, en novembre prochain.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAndroid : plus d’un milliard de téléchargements de Facebook Messenger
Article suivantDes chercheurs recréent une patte biologique de rat !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here