Apple Pay : grosse pub moqueuse de PayPal

C’est par le biais d’une pleine page de publicité dans le New York Times que PayPal s’est ouvertement moquée d’Apple Pay, la nouvelle plateforme de paiement mobile de la marque à la pomme.

En faisant déclarant « We the People want our money safer than our selfies » dans une pleine page de publicité dans le New York Times, PayPal de moque ouvertement d’Apple en ironisant sur la sécurisation des données financières par rapport à l’affaire du récent vol des photos de célébrités hollywoodiennes sur iCloud.

En ironisant de la sorte, PayPal laisse sous-entendre qu’Apple n’est pas capable de sécuriser les photos de ses utilisateurs, donc se demande ce qu’il en est des données financières nettement plus confidentielles, une attaque que la marque à la pomme ne devrait bien évidemment pas trop apprécier.

Il est vrai que si, comme pour les photos volées, Apple se réfugie derrière le fait que son service n’a pas été victime d’une faille alors que le mal a été fait, la notoriété de la firme californienne risque d’en prendre un sacré coup.

Hormis cette attaque moqueuse, on peut aussi souligner que l’attitude de PayPal correspond à une crainte de l’arrivée d’Apple sur le marché des paiements mobiles, une crainte qui aurait poussé à attaquer le premier pour tenter de discréditer son concurrent avant que celui-ci ne puisse se développer.

Une chose est en tout cas certaine, cette première rixe laisse présager une sacrée bataille autour des paiements mobiles dans les semaines et mois à venir.

iPhone 6 : PayPal se moque complètement d'Apple Pay
iPhone 6 : PayPal se moque complètement d’Apple Pay

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHashtags : les erreurs à ne pas commettre
Article suivantiPhone 6 : où est passé l’appareil photo ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here