Apple : de la performance, mais sans révolution

Très attendue, la keynote d’Apple aura finalement été sans réelle surprise vu que les produits ont gagné en performances, sans grande révolution. Apple : nouveaux iPad et iMac, des muscles mais pas de révolution...

La keynote d’Apple de ce jeudi soir était très attendue dans l’espoir de pouvoir découvrir une ou plusieurs réelles nouveautés. Si des nouveautés ont bel et bien été présentées, elles n’apportent pas de réelles révolutions, juste de l’évolution somme toute logique.

Déjà annoncé lors de la précédente keynote, c’est sans surprise que Tim Cook annonce qu’Apple Pay sera disponible dès lundi aux États-Unis, et seulement pour eux. Pour ce lancement, la firme de Cupertino annonce avoir conclu des partenariats avec 500 banques.

Également dans la continuation de la dernière keynote, la disponibilité d’un SDK spécifique à l’Apple Watch est annoncée. Pour ce qui de la commercialisation des montres à proprement parler, Tim Cook reste toujours très évasif sur la question.

Toujours dans la continuité de ce qui était déjà connu, on apprend qu’OS X Yosemite sera disponible en version finale dès aujourd’hui alors qu’iOS 8.1 sera pour sa part disponible à partir de lundi. Il sera enfin possible de tirer parti des fonctionnalités liant les deux systèmes d’exploitation.

Avec la présentation de l’iPad Air 2, Apple dévoile enfin du nouveau. Avec seulement 6,1 mm d’épaisseur, elle est tout simplement la tablette la plus fine du marché. Animée par un processeur A8X, l’iPad Air 2 est 40% plus performant que son prédécesseur en CPU et 2,5x en GPU. À l’instar des derniers iPhone, la tablette se dote du lecteur d’empreintes digitales Touch ID, mais pas de NFC. Elle hérite également d’un nouveau capteur photo de 8 mégapixels, de la possibilité de faire des vidéos en 1080p HD, sans oublier des modes rafale et panoramas, ainsi que le slow motion en vidéo. L’iPad Air 2 sera proposé à partir de 499 dollars pour la version 16 Go en Wi-Fi seul à 829 dollars pour le modèle 128 Go Wi-Fi et 4G.

L’iPad Mini est pour sa part annoncé à partir de 399 dollars. Cette nouvelle version passe au processeur A7 et hérite aussi du Touch ID.
Il est à noter que le design de ces deux tablettes ne change pas d’un iota, qu’il s’agit avant tout d’une mise à niveau des performances et des fonctionnalités.

C’est Tim Cook en personne qui présente le nouvel iMac 27 pouces avec écran Retina. Pas de surprise au niveau du design, seules les caractéristiques sont améliorées, que cela soit la résolution de 5210 x 2880 pixels de l’écran, le processeur Intel i5 cadencé à 3,5Ghz, ou la carte graphique AMD Radeon R9 M290X. Ce modèle est proposé à partir de 2499 dollars avec 8Go de RAM DDR5 et 1 To de stockage.

Pour finir, le Mac Mini a droit à sa cure de jouvence en étant doté de processeurs Intel Core de 4e génération et d’un chipset graphique Intel iris HD Graphics 5000. Pour ce qui est du prix, il sera proposé entre 500 et 900 dollars, selon la configuration.

Au final, sans prétendre qu’Apple a déçu, les révolutions ne sont pas au rendez-vous.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec ses nouveaux Nexus 6 et 9, Google aligne ses prix
Article suivantFord : une nouvelle Mondeo… après 2 ans d’attente

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here