Apple : premier acheteur mondial de semi-conducteurs

La firme de Cupertino maintient son leadership en termes d’achats de semi-conducteurs en raison de la forte demande continue pour les produits à la pomme.

Selon une étude d’IHS-iSuppli, Apple est le premier acheteur mondial de semi-conducteurs parmi les OEM, c’est-à-dire hors sous-traitants. Par ailleurs, le géant américain augmente également ses achats à un rythme plus rapide que celui de ses concurrents.

La firme à la pomme devrait ainsi dépenser cette année près de 28 milliards de dollars en achats des puces électroniques, soit 15% de plus qu’en 2011. La société californienne précède nettement Samsung Electronics et ses 15 milliards de dollars de processeurs pour des Smartphones et des tablettes. Néanmoins, le groupe coréen produit une partie de ses puces.

Toujours selon IHS-iSuppli, Apple devrait presque tripler ses achats de semi-conducteurs entre 2009 et 2013, alors que Samsung était encore en tête des plus gros acheteurs en 2009. De ce fait, le groupe américain est en train de devenir un client majeur pour le secteur des semi-conducteurs avec 9,3% des achats totaux, un poids considérable qui permet de négocier ses prix et préempter des productions vis-à-vis.

L’étude précise encore qu’Apple maintient son leadership en terme d’achats de semi-conducteurs en raison de la forte demande continue pour ses produits, combinés avec la capacité de l’entreprise californienne à maintenir des relations profitables avec plus de 150 fournisseurs qui lui livrent des composants ou des services de montage.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPiratage informatique : le faux procès contre internet !
Article suivantOrange : bonnes perspectives malgré l’arrivée de Free Mobile

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here