Apple : retour de manivelle à force de vouloir breveter tout et n’importe quoi !

Les victoires juridiques commencent à se faire rares pour Apple dans sa lutte pour préserver sa propriété intellectuelle protégée par des brevets. À force d’avoir voulu breveter tout et n’importe quoi, la justice commence à lui donner tort !

Il n’est pas nécessaire d’expliquer qu’Apple attaque juridiquement tous ses copieurs, notamment Samsung, au sujet de la violation de ses brevets. Cette guerre juridique se déroule sur tous les fronts, dans plusieurs pays. Si la justice américaine avait donné raison à la firme de Cupertino contre Samsung cet été, les verdicts ont été nettement plus contrastés depuis, déboutant la firme américaine ou donnant raison au géant sud-coréen.

Le dernier verdict nous vient de la justice des Pays-Bas qui vient d’estimer que les tablettes Galaxy Tab de Samsung ne copiaient pas le design breveté par Apple de la tablette rectangulaire à coins arrondis. Le tribunal de La Haye a rejeté les accusations à l’encontre de son concurrent, les Galaxy 10.1, 8.9 et 7.7 en avançant que ce n’est pas Apple qui n’a pas inventé la tablette rectangulaire à coins arrondit. D’ailleurs, fort de ce verdict, Samsung s’est empressé de communiquer en répétant ce motif : « Nous continuons à penser qu’Apple n’a pas été le premier à designer une tablette à la forme rectangulaire et aux coins arrondis, et que les origines des caractéristiques du design enregistré par Apple peuvent être trouvées dans de nombreux cas ».

Cette nouvelle décision de justice qui déboute Apple intervient quelques semaines après celle prononcée dans le même sens en Angleterre où la Cour avait même obligé la firme de Cupertino à présenter des excuses publiques à son adversaire. Il est donc certain que d’avoir voulu protéger sa propriété intellectuelle est une bonne chose de la part d’Apple, mais le fait d’avoir breveté tout et n’importe quoi commence aussi à se retourner contre elle.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFree Mobile : pas de fusion en perspective
Article suivantMega : le grand jour pour samedi 19 janvier 2013

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here