Apple s’enrichit grâce à iTunes

Alors que tout le monde évoque le succès commercial des iPhone 6 pour expliquer la santé financière d’Apple, il ne faut surtout pas oublier les revenus provenant d’iTunes.

La brillante santé financière d’Apple est résumée par beaucoup au succès des iPhone, notamment des récents iPhone 6. La réalité est toute autre vu que la firme de Cupertino peut compter sur d’autres revenus conséquents, par exemple iTunes.

D’après Macquarie Capital Research, la plateforme iTunes aurait en effet généré quelque 32 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2014, soit le double des 16 milliards de l’année dernière. Vu qu’Apple prélève au passage 30% sur le prix des contenus proposés, il s’agit d’un service particulièrement lucratif.

En chute libre de 13 à 14% depuis le début de l’année, ce n’est pas la musique en téléchargement qui assure le succès d’iTunes. Le succès est plutôt à aller chercher du côté des jeux et des applications. Selon les prévisions de Macquarie Capital Research, ce marché devrait générer 20 milliards de dollars en 2015.

En comprenant l’importance d’iTunes, on comprend mieux pourquoi Apple a déboursé plus de 3 milliards de dollars pour acquérir Beats. Cette acquisition vise certainement les casques, mais surtout son service de streaming Beats Music à même de relancer le secteur musique d’iTunes.

Il est tout de même bon de rappeler que tout n’est pas rose pour iTunes vu que le service est au centre d’une affaire d’abus de monopole qui est actuellement jugée devant un tribunal d’Oakland, en Californie.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSmartEyeGlass Attach : Sony propose un accessoire qui transforme vos lunettes classiques en Smart Glass
Article suivantRetour aux sources pour BlackBerry avec son Classic

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here