Apple SIM : les anciennes cartes SIM ne sont pas mortes !

L’arrivée des Apple SIM semblait présager la mort des actuelles cartes SIM des opérateurs. Ce n’est pas prêt d’arriver, elles ont encore de beaux jours devant elles. apple-sim-les-anciennes-cartes-sim-pas-mortes

C’est en titrant par exemple que « La carte SIM va mourir » que certains médias ont fait une montagne de l’Apple SIM, une nouveauté qui permet à l’utilisateur de choisir entre différentes offres prépayées, de différents opérateurs partenaires (actuellement les Américains AT&T, Sprint et T-Mobile, et le Britannique EE).

Avec un peu de recul, il est force de constater que cette menace n’est de loin pas aussi réelle que ce qu’elle semble être. Pour cause, cette Apple SIM n’est qu’une puce data pour iPad.

De plus, malgré les accords de partenariats conclus, on apprend par exemple qu’AT&T bloque l’Apple SIM dès que celle-ci est activée sur son réseau. En cas de changement d’opérateur, l’utilisateur doit acheter une nouvelle SIM.

À cela, Greg Joswiak, vice-président d’Apple, explique que l’Apple SIM a un sens que sur un iPad, car « La plupart des iPhone sont vendus par les opérateurs. Personne ne demandera à un opérateur A de lui fournir une puce pour utiliser les services d’un opérateur B ». Cela n’empêche pas ce dernier d’annoncer que d’autres opérateurs vont probablement supporter l’Apple SIM dans le futur.

Pour finir, comme l’explique Stephen Stokols, CEO d’un petit opérateur américain qui propose une offre mobile appelée Privacy Phone permettant de bénéficier d’un service VPN, d’un chiffrement et de la possibilité de changer de numéro de téléphone à volonté, l’arrivée de l’Apple SIM sur l’iPhone serait quelque chose de « préjudiciable pour tous les opérateurs américains », ajoutant que « Apple a convenu avec les opérateurs de ne pas promouvoir ni faire du marketing pour l’Apple SIM ».

Au final, l’affirmation que « La carte SIM va mourir » n’est qu’une illusion, elle a encore de beaux jours devant elle surtout qu’Apple ne va surtout pas se mettre à dos les opérateurs de téléphonie.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYouTube supporte désormais les 60 images par seconde
Article suivantApple Retail France ne doit plus filmer en permanence ses salariés

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here