Apple : aucun tact vis-à-vis des successions de biens numériques

Que se passe-t-il si un proche décède en vous léguant son iPad et son contenu ? Alors qu’il s’agit encore d’un grand flou juridique, une chose est sûre, il ne faudra pas compter sur la coopération d’Apple.

Quelle cruelle désillusion pour la famille d’Anthnea Grant. Atteinte d’un cancer, cette Britannique de 59 ans est maintenant décédée. Pendant les derniers mois de sa vie, elle a consigné sur son iPad des notes et des photos, et surtout pensé à léguer cette tablette et son contenu à ses cinq enfants par testament.

Simple oubli, ni le mot de passe ni l’Apple ID n’ont été transmis. Vu que la succession est officialisée par un testament, cela semble être une simple formalité de récupérer l’appareil et son précieux contenu : que nenni !

Après avoir pris contact avec Apple, la réponse est cruellement ubuesque… avec la demande d’une attestation écrite de la main du propriétaire de l’iPad de la part de la firme de Cupertino. On peut sérieusement se poser la question de savoir où se situe le tact d’une telle réponse.

Dorénavant, le seul espoir de la famille d’Anthnea Grant repose sur la justice, par la décision d’un juge définissant Anthnea Grant comme étant la légitime propriétaire de l’iPad et du compte iTunes associé, ce qui obligerait enfin Apple à prendre en considération le testament.

Alors que les successions de biens numériques souffrent encore d’un grand vide juridique, cette affaire démontre qu’il ne faut en tout cas pas compter sur Apple pour un petit coup de main !

Difficile de léguer le contenu d'un iPad même avec un testament
Difficile de léguer le contenu d’un iPad même avec un testament

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe débridage par Evasi0n7
Article suivantGmail 3.0 : Google veut gagner du temps sur iOS

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here