Apple : trimestre jugé « décevant »

La firme à la pomme a publié ses résultats trimestriels. Même s’ils sont lignés avec les attentes, ceux-ci sont jugés décevants par les investisseurs.

Malgré l’annonce d’un chiffre d’affaires en hausse de 27% et un résultat en progression de 24% pour le quatrième trimestre de l’exercice fiscal, en ligne avec les attentes, ces chiffres ne correspondent pas aux espérances des investisseurs. Le chiffre d’affaires avait déjà été inférieur aux objectifs du groupe au trimestre précédent.

De fait, dès l’annonce de ces résultats, le titre Apple est brièvement tombé, jeudi dernier, à son plus bas niveau depuis début août. Le titre a regagné un peu du terrain cédé après que son directeur général, Tim Cook, a expliqué que le groupe n’arrivait toujours pas satisfaire la « phénoménale » demande pour l’iPhone 5.

Si tout va bien du côté des iPhone, avec 26,9 millions d’exemplaires écoulés alors que les analystes tablaient sur 25 à 26 millions, les ventes de tablette iPad sont par contre bien en deçà des attentes avec « seulement » 14 millions d’exemplaires vendus.

En effet, parallèlement, Samsung a vendu 56,3 millions de Smartphones sur la même période, soit plus du double d’Apple.

Pour finir de rendre sceptique les investisseurs, Apple ne prévoit qu’une marge bénéficiaire de 36% alors que les analystes tablaient jusqu’à présent sur 43%. Plusieurs sociétés de Bourse ont d’ailleurs revu à la baisse leur objectif de cours sur l’action Apple après ces publications. Sur l’ensemble de l’exercice comptable 2011-2012, le groupe à la pomme affiche une hausse de 45% de son chiffre d’affaires à 156,6 milliards de dollars et un bénéfice net en hausse de 61% à 41,7 milliards.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle : contre-attaque contre l’iPad Mini
Article suivantApple : deux cadres sur le départ

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here