Apple : un keynote riche en surprises

Mardi 22 octobre, à San Francisco, Apple a organisé un de ses célèbres keynotes. Si tout semblait dit avant l’heure, la firme à la pomme a tout de même présenté quelques surprises, comme son iPad Air ou la gratuité d’OS X Mavericks.

Alors qu’Apple doit faire face à l’érosion de ses parts de marché face aux poussées de ses concurrents, le keynote de mari était particulièrement attendu. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a été riche en annonces.

Cela commence par un tout nouveau iPad Air, une tablette au nom qui n’est pas sans rappeler sa gamme d’ordinateurs portables. Annoncé 20% plus fin que l’actuel iPad, mais aussi 28% plus léger avec ses 450 grammes, l’iPad Air est équipé d’un processeur 64-bit et d’une batterie garantissant une autonomie de 10 heures. Décliné en blanc, noir, gris et argenté, son tarif sera de 499$ à 929$ pour les États-Unis. Qu’en sera-t-il pour la France où il sera commercialisé à partir du 1er novembre prochain.

Si la version originale de l’iPad Mini reste toujours d’actualité, une nouvelle version sera proposée courant novembre, un modèle équipé d’un écran Retina et d’un processeur plus puissant. Son prix sera de 399 à 829$ alors que le prix du modèle actuel débute à 299$.

Ce keynote ne s’est pas arrêté en si bon chemin, elle a aussi été l’occasion de présenter de nouveaux Mac Pro et MacBook Pro.

Hormis l’aspect matériel, une partie de l’évènement était aussi consacrée au logiciel. Si l’annonce d’OS X Mavericks était attendue, la gratuité du nouveau système d’exploitation pour Mac a été une grande surprise. Cette nouvelle version a d’ailleurs été mise en ligne dans la foulée du keynote.

Mais ce n’est pas tout, iWork (Pages, Numbers et Keynote) et iLife (iPhoto, iMovie et GarageBand) pour Mac deviennent également gratuits lors de l’achat d’un nouveau Mac.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGuardian : le bracelet connecté pour garder un œil sur son enfant
Article suivantOS X 10.9 Mavericks : Apple propose une mise à jour gratuite

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here