Apple : une logique de rapprochement qui pourrait laisser tomber les processeurs Intel

Que cela soit Apple ou Microsoft, la tendance est à une unification de la couche logicielle. Mais selon certaines rumeurs, la firme à la pomme serait prête également à passer le pas d’une unification des technologies processeurs.

Plusieurs rumeurs circulent au sujet de l’idée d’Apple d’équiper ses prochains Macs de puces ARM, la même technologie que celle des processeurs équipant les iPhone et iPad. D’ailleurs, à ce sujet, l’agence Bloomberg cite trois personnes proches d’Apple qui auraient confirmé cette intention à moyen terme.

Il est certain qu’avec la tendance à l’unification de la couche logicielle, un rapprochement au niveau matériel est à prévoir dans le moyen terme, surtout pour une société comme Apple qui a construit tout un écosystème autour de ses produits. En équipant tous ses appareils de puces ARM, la firme de Cupertino simplifierait la tâche de ses développeurs, mais pourrait surtout faire bénéficier tous ses utilisateurs de la même expérience utilisateur, que cela soit sur le Mac, l’iPhone ou l’iPad.

Le seul « hic » à l’heure actuelle se situe au niveau des performances des processeurs ARM alors que ceux-ci sont privilégiés pour privilégier l’autonomie des terminaux mobiles et limiter l’échauffement. Alors que les Mac ont besoin de hautes performances, cela relègue cette unification à moyen terme, pas pour tout de suite.

Mais il n’empêche qu’Apple s’y prépare en se réorganisant en interne, en plaçant sous la responsabilité de Craig Federighi le développement des prochaines versions d’iOS et d’OS X. La volonté semble claire !

Pour autant que cette unification autour de la technologie ARM se concrétise, cela certainement un avantage pour Apple et les utilisateurs, mais pas pour Intel, le fournisseur des processeurs qui équipent les actuels Mac. Cela signifierait la fin de partenariat de sept années. Cela pourrait devenir d’autant plus dramatique pour Intel que, en tant que faiseur de mode, l’idée d’Apple pourrait faire des émules et pousser d’autres constructeurs à adopter la même stratégie.

Rose pour certains, noir pour d’autres, l’avenir en technologie ARM n’est pas pour demain, mais risque de bouleverser l’échiquier technologique d’un avenir peut-être pas si éloigné que cela.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPad Mini : un failbreak en attendant un prochain jailbreak
Article suivantFree Mobile : la face cachée de son arrivée

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here