Apple va construire 2 centres de données en Europe

Dans le but d’assurer des services en ligne telles que iTunes, l’App Store, iMessages ou encore Siri, Apple va investir 1,7 milliard d’euros pour construire deux centres de données en Europe.

La véritable plus-value apportée par Apple à ses produits est les services qui les accompagnent. C’est dans le but d’assurer ses services en ligne pour ses utilisateurs européens qu’Apple annonce un investissement de 1,7 milliard d’euros pour construire deux centres de données en Europe.

« Ce nouvel investissement significatif représente le projet le plus important en Europe à ce jour », explique Tim Cook dans un communiqué.

Les sites retenus se situent à Athenry en Irlande et à Viborg au Danemark. Il va s’agir des premiers centres de données d’Apple en Europe, il est prévu qu’ils soient mis en service en 2017.
Chacune des structures aura une superficie de 166 000 mètres carrés. Leur particularité est qu’elles seront entièrement alimentées par de l’énergie renouvelable en étant associées à un projet écologique local.

La construction de ces centres de données vise bien évidemment à améliorer la qualité des services en ligne que sont par exemple iTunes, l’App Store, iMessages ou encore Siri.

Alors que l’optimisation fiscale d’Apple est pointée du doigt, cette implantation vise certainement à faire passer la pilule en signifiant quelque chose comme : « Certes on fait de l’optimisation fiscale en installant notre siège en Irlande mais on investit en Europe en contrepartie ».

Alors que ces pratiques d’optimisation fiscales font que les multinationales se retrouvent avec d’énormes quantités d’argent liquide à l’étranger, cet investissement est certainement un moyen d’en dépenser un peu pour Apple.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentOnOff : une solution pour plusieurs numéros de mobile avec une seule carte SIM
Article suivantApple : un iPhone 6S et un iPhone 7 pour 2015 ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here