Apple : ventes records, mais déception des investisseurs

Le rapport trimestriel d’Apple est élogieux avec des ventes record ainsi qu’un chiffre d’affaires et un bénéfice net tout autant exceptionnel. Pourtant, les investisseurs sont déçus.

La firme à la pomme vient de publier les résultats de son premier trimestre fiscal, c’est-à-dire des trois derniers mois 2013. Grâce à l’effet cumulé des sorties de ses derniers produits et de la période des fêtes de fin d’année, les chiffres battent quasiment tous les records précédents.

C’est ainsi qu’Apple a enregistré un chiffre d’affaires de 57,6 milliards de dollars pour un bénéfice net de 13,1 milliards de dollars. Mais ce qu’il est important de relever, c’est que 51 millions d’iPhone ont été vendus, soit une hausse de 6,7%, et 26 millions d’iPad, soit une hausse de 13,5%.

À cela, il faut ajouter que les Mac ont suivi le pas avec une hausse de 17%, à 4,8 millions d’unités vendues, alors que les iPod poursuivent leur recul avec une baisse de 52% à 6 millions d’exemplaires.

Tous ces chiffres amènent le conseil d’administration d’Apple à annoncer un dividende numéraire de 3,05 dollars par action.

Et tant pis si les analystes attendaient 55 millions d’iPhone… Même les Mac sont en hausse de 17%, à 4,8 millions d’exemplaires vendus, tandis que les iPod chutent de 52% avec 6 millions d’exemplaires vendus.

Pourtant, petit bémol à ce bilan élogieux, les investisseurs ne sont pas forcément contents de ses très bons résultats vu que les analystes tablaient sur la vente de 55 millions d’iPhone, ce qui signifie que la marque à la pomme aurait pu faire encore mieux !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentE-M10 : Olympus complète sa gamme OM-D par un hybride
Article suivantMotorola : revente à Lenovo = constat d'échec pour Google ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here