Apple vs Samsung : Google avait demandé des modifications de design de la Galaxy Tab

Le procès opposant Apple à Samsung pour violation de brevets et copie de design se poursuit en Californie et les deux parties présentent ses arguments afin de charger son adversaire ou se disculper des accusations.

Parmi les derniers arguments présentés par Apple pour affirmer que Samsung a délibérément copié sa tablette iPad, des documents relatifs à une réunion entre Samsung et Google en février 2010 ont été présentés à la cour. Dans ceux-ci, on découvre que Google avait suggéré que le projet P3 du géant sud-coréen (qui deviendra par la suite la Galaxy Tab 10.1) était jugée trop similaire à l’iPad 1 et avait demandé des modifications de design afin d’y apporter des éléments différenciant.

De fait, les similitudes de design entre le projet de Galaxy Tab et la tablette iPad auraient sauté aux yeux des représentants de Google, au point de demander une révision.

Selon le site internet All Things Digital, cette nouvelle argumentation d’Apple intervient en réponse à un témoignage de l’un des créateurs du design de la Galaxy Tab qui affirmait que le projet de la tablette avait été pensé bien avant l’annonce du premier iPad fin janvier 2010.

Hors du contexte du procès, il est à rappeler que la tablette Galaxy Tab 10.1 avait été présentée lors au salon MWC 2011, quelques semaines avant la sortie de l’iPad 2. Vraisemblablement surpris par la finesse de la nouvelle tablette Apple, la Galaxy Tab 10.1 avait subi une refonte pour réapparaître un mois plus tard affinée de 2,3 millimètres. Un tour de force industriel qui avait été salué en son temps… mais qui avait également déclenché la première plainte d’Apple pour copie de design…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRéseaux sociaux : App.net, le réseau sans publicité
Article suivantAMD : cible d’un groupe de hackers

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here