Apple vs Samsung : le protectionnisme à la mode des États-Unis

Alors que le gouvernement américain a récemment opposé son veto à une décision d’interdiction de commercialisation d’appareils Apple sur le sol américain, en fera-t-il de même vis-à-vis de Samsung qui vient de subir le même genre d’interdiction ?

Selon la Commission américaine du commerce international (USITC), saisie par Apple, Samsung a violé deux brevets. C’est pour cette raison que l’USITC a prononcé une interdiction d’importation de plusieurs appareils, notamment les gammes Galaxy, Transform et Nexus. Cette décision devrait entrer en vigueur dans 60 jours.

D’ici là, tout le monde va se tourner vers le gouvernement américain pour savoir s’il va opposer son veto à cette décision. En effet, la semaine dernière, l’administration Obama avait opposé son veto à une décision opposée condamnant Apple à ne plus pouvoir commercialiser certains modèles à cause de la violation de six brevets de Samsung.

En argumentant sa décision de « purement économique », « pour maintenir les conditions de la concurrence sur l’économie américaine et les effets sur les consommateurs américains », le gouvernement devrait logiquement intervenir avec le même argumentaire pour s’opposer à l’interdiction de commercialisation des produits Samsung. Mais, est-ce que cela sera fait ? Ou ne serait-ce pas, au final, qu’une mesure de protectionnisme des États-Unis ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce un menteur ? Une application peut vous aider à le dire !
Article suivantNoir, argent et or : il faudra s’habituer aux nouvelles couleurs des iPhone

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here