Apple Watch : 12 pages dans Vogue !

Apple prépare le lancement de l’Apple Watch en s’offrant 12 pages dans l’édition du mois de mars du magazine Vogue américain.

Il était clairement établi qu’Apple veut que son Apple Watch soit avant tout considéré comme étant un accessoire de mode plus qu’un gadget high-tech. En s’offrant 12 pages dans l’édition du mois de mars du magazine Vogue américain, cette intention est clairement affichée.

Pour cette campagne signée TBWA Media Arts Lab (Omnicom), c’est la sobriété qui est de mise pour souligner le design simple et dépouillé de l’Apple Watch. C’est ainsi que le modèle standard en acier inoxydable, le modèle sport et l’édition Deluxe trônent en toute majesté dans ces 12 pages.

Pour ces 12 pages, Apple a déboursé 190 000 dollars par page pour être publié dans le magazine de mode le plus pointu de la planète. La marque à la pomme se donne donc clairement les moyens de ses ambitions en lançant sans fioriture le message : « Apple lance sur le marché un véritable accessoire de luxe plus qu’un simple gadget technologique. »

Alors que le top model Lui Wen présentait l’Apple Watch en couverture du Vogue chinoise l’automne dernier, Apple semble avoir fait du magazine haut de gamme son principal vecteur de communication pour l’Apple Watch, d’autant plus que l’édition française du mois de mars va consacrer une double page à la montre connectée. Le message qu’Apple veut faire passer est très clair : « Plus qu’une montre intelligente ou un ordinateur de poignet, une petite révolution réglée à la nanoseconde […] l’Apple Watch n’a pas oublié d’être un bijou de poignet. »

En pratiquant de la sorte, Apple tente de pénétrer un univers dont il était jusqu’ici absent. Est-ce que cela va permettre aux aficionados de la mode d’être séduit par l’Apple Watch ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSuperfish : Lenovo fait son mea-culpa
Article suivantÉtats-Unis : découverte d’un nouveau thogotovirus mortel

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here