Apple Watch : est-ce qu’Apple doit peur avoir de la Gear S2 de Samsung ?

Samsung vient de dévoiler sa nouvelle montre connectée Gear S2. Est-ce qu’Apple soit avoir peur pour son Apple Watch ?

Bien qu’aucun chiffre officiel n’ait été communiqué au sujet des ventes d’Apple Watch, la montre connectée d’Apple a tout de même réussi à marquer le marché de son empreinte. Dès lors, la sortie d’une Gear S2 par Samsung pose bien évidemment la question de savoir si la marque à la pomme doit avoir peur de cette smartwatch ?

La réponse finale appartient bien évidemment aux clients. Mais de prime abord, la réponse est oui.

Pour l’heure, selon le classement d’IDC, les montres connectées de Samsung sont seulement à la cinquième position sur le marché des wearables au second trimestre 2015, derrière Fitbit, Apple, Xiaomi et Garmin.

Avec la Gear S2, le groupe sud-coréen pourrait bien gagner des parts de marché.

En effet, avec son esthétique ronde et traditionnelle, cette nouvelle smartwatch est particulièrement séduisante, notamment comparativement à la montre carrée d’Apple. Samsung a fait d’énormes efforts pour associer une montre analogique traditionnelle avec la technologie numérique mobile.

Ce qui pourrait clairement faire pencher la balance en faveur de la Gear S2, c’est qu’elle est dotée d’une lunette rotative pour naviguer dans les menus, ce qui est nettement plus pratique que le dispositif disponible sur l’Apple Watch.

Un autre avantage de la Gear S2 est qu’elle n’a pas besoin d’être liée uniquement à des smartphones Samsung, elle peut parfaitement fonctionner avec des appareils d’autres marques, pour autant qu’ils soient d’équiper d’une version égale ou supérieure à Android 4.4.

Si la nouvelle smartwatch possède de nombreuses indéniables qualités, elle souffre tout de même d’un défaut pour certains. Elle ne fonctionne en effet pas sous Android Wear, mais sous Tizen, ce qui pourrait conduire à des problèmes de compatibilité, notamment au niveau des applications.

Au final, Apple doit clairement avoir peur de la Gear S2. Cette crainte sera toutefois à relativiser selon l’accueil qui lui sera fait par le marché, car il ne faut pas l’oublier, les clients sont rois.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRobotique : allons-nous les aimer ?
Article suivantF-Pace : Jaguar dévoile son SUV

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here