Apple Watch : la riposte suisse s’organise

Si les sorties des smartwatchs de Samsung, LG et autres n’ont pas fait bouger l’horlogerie suisse, ce n’est pas le cas de l’annonce de l’Apple Watch.

Les grandes marques de l’horlogerie suisse ont fort logiquement suivi avec attention la dernière keynote d’Apple et l’officialisation de sa première montre connectée. De prime abord, la réaction a été unanime pour dire que l’Apple Watch ne visait pas le même marché que l’horlogerie de luxe helvétique.

Malgré cela, cela n’a pas empêché les premières réactions. C’est ainsi que le groupe Swatch évoque sa propre vision de la montre connectée, une Swatch Touch qui pourrait être lancée au milieu de l’année prochaine.

Dans le même acabit, Tag Heuer annonce également une smartwatch qui ne sera pas une imitation de l’Apple Watch.

Pas réellement considérée comme une menace pour l’horlogerie de luxe, c’est surtout cette nouvelle tendance des montres connectées qui donnent des idées aux horlogers helvétiques alors même qu’ils sont courtisés par de nombreux fabricants d’électronique.

Si le succès de l’Apple Watch reste encore à démontrer, il apparaît déjà certain que l’arrivée de la première montre connectée de la marque à la pomme a servi de coup de pied dans la fourmilière pour mettre en effervescence tout le marché de l’horlogerie. Reste maintenant à savoir quelle direction va prendre ce marché.

 

Montres connectées : Tag Heuer lancera sa smartwatch qui "ne doit pas imiter l'Apple Watch"

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHP : 55,77 millions de dollars d’amende pour corruption
Article suivantNetflix : Numericable riposte avec 3 000 épisodes de séries gratuits

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here