Apple Watch : victime d’une faille de sécurité majeure

L’Apple Watch est censée fonctionner de manière optimale. Mais voilà, une faille de sécurité majeure vient ternir le paysage.

Appairée à un appareil sous iOS 8, l’Apple Watch est censée fonctionner de manière parfaite, d’afficher les notifications, les textes, les emails, etc. Histoire de protéger la montre, Apple a même introduit un code de sécurité et la technologie de détection de poignet.

Mais voilà, en raison d’une grosse faille de sécurité, ces technologies sont en fait inopérantes pour un voleur. Le problème, c’est que la montre n’est pas dotée d’un verrou, qui est disponible depuis iOS 7 pour les iPhone, qui obligent à avoir un Apple ID et un mot de passe pour réinitialiser l’appareil.

Comme le montre une vidéo publiée sur YouTube par iDownloadBlog, un voleur peut en fait facilement réinitialiser une Apple Watch, sans devoir saisir un code d’activation, ce qui lui permettra de coupler la montre à n’importe quel autre iPhone.

Pour ce faire, rien de plus simple, une pression prolongée sur le bouton Contacts fera apparaître l’option d’arrêt. En jouant sur la force de pression, il est possible d’afficher la possibilité d’effacer complètement le contenu de la montre, la réinitialiser complètement.

La bonne nouvelle, c’est qu’un voleur n’aura pas accès à vos données personnelles. La mauvaise, c’est que ce même voleur n’a eu aucune difficulté à vous voler la montre et à s’approprier son fonctionnement.

Maintenant que cette faille de sécurité a été rendue publique, il est certain qu’Apple va apporter un correctif. En attendant, mieux vaut être prudent et ne pas se faire voler sa précieuse Apple Watch.

Au prix ou l’Apple Watch est vendue, on peut se demander pourquoi elle ne pourrait pas être géolocalisable par le service « Localiser mon iPhone », ce qui pourrait être très pratique en cas de vol.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMiraculé après avoir eu un clou dans la tête !
Article suivantLa Belgique accuse Facebook de bafouer les législations européennes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here