Les applis « Téléphone » et « Contact » d’Android 6.0 disponibles pour tout le monde

Pas besoin d’avoir une Nexus pour pouvoir profiter des applications « Téléphone » et « Contact ». Elles sont disponibles sur le Play Store, pour tous les smartphones utilisant Android 6.0 Marshmallow.

Vous n’êtes pas satisfait des applications de téléphonies et de gestion des contacts qui sont proposées sur vos smartphones Android ? Vous pouvez essayer celles proposées par Google. La firme de Mountain View vient de rendre disponibles ses applis « Téléphone » et « Contact ».

« Téléphone » et « Contact » des Nexus

Ces deux applications, « Téléphone » et « Contact », sont celles qui sont normalement installées que sur les Nexus. Mais pas besoin de posséder un smartphone de Google pour pouvoir en profiter vu qu’elles sont disponibles au téléchargement sur le Play Store.

La question que vous vous posez certainement, c’est de savoir pourquoi opter pour les applis de Google ? La réponse est simple. Elles ne sont pas alourdies par la surcouche logicielle des fabricants. Elles sont épurées, intuitives et efficaces, avec toutes les fonctionnalités nécessaires… même plus.

De nouvelles versions

En devenant disponibles pour tous les smartphones équipés d’Android 6.0 Marshmallow, « Téléphone » et « Contact » sont respectivement passés en version 2.3 et 1.3. On peut aussi espérer que ces applications soient prochainement disponibles pour les versions antérieures d’Android.

Déjà disparues !

À peine apparues sur le Play Store, les deux applications ont déjà disparu. Pourquoi est-ce que « Téléphone » et « Contact » ne sont déjà plus disponibles ? Mystère.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes activités internet, le cœur de métier de Yahoo!, pourraient être vendues
Article suivantLa Sicile a peur : l’Etna a eu une très grosse éruption

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here