Ils approchent des bébés manchots grâce à un robot-peluche

Alors que la présence humaine stresse les manchots, des chercheurs ont l’idée d’utiliser un robot-peluche.

Par définition, les animaux sauvages sont très facilement stressés par la présence humaine. Dès lors, comment faire lorsqu’il s’agit de les soigner, de les marquer ou simplement de les observer ? L’idée d’Yvon Le Maho, spécialiste des manchots qui avait notamment travaillé sur le film « La Marche de l’empereur » a été d’utiliser un robot rover.

C’est en constatant que le petit robot rover a largement moins stressé les animaux que des chercheurs de l’université de Strasbourg et du centre scientifique de Monaco ont même été plus loin en déguisant le robot en bébé manchot : en un robot-peluche.

Le résultat est qu’ils ont pu approcher, d’une manière exceptionnelle, d’une « crèche » regroupant des bébés manchots. Comme l’explique Yvon Le Maho dans le magazine Nature, l’idée serait de parvenir « à des recherches plus acceptables au plan éthique […] tout en évitant les biais scientifiques liés à la perturbation des animaux dans leur milieu naturel ».

Il est à noter que l’idée du robot a déjà été utilisée, notamment par des chercheurs de l’université Carnegie-Mellon de Pitsburg (États-Unis) qui ont utilisé un crocodile téléguidé pour étudier la qualité de l’eau d’un fleuve au Kenya infesté par 4 000 hippopotames jugés potentiellement dangereux.



Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 8.x : enfin le déclic ?
Article suivantRussie : Steve Jobs « paie » pour l’homosexualité de Tim Cook

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here