Après les anneaux de Saturne, voici les anneaux de Chariklo

Le petit monde de l’astronomie s’interroge sur Chariklo. Comment ce petit astéroïde peut-il avoir des anneaux alors que seuls des anneaux de planète étaient connus jusque-là ?

Tous ceux qui connaissent les rudiments de notre système solaire savent que Saturne est entouré d’anneaux, une particularité qui existe aussi autour d’Uranus, de Neptune et de Jupiter. Jusqu’à maintenant, des anneaux ont été observés uniquement autour des planètes. Dès lors, lorsque des astronomes découvrent deux anneaux autour d’un petit astéroïde, c’est tout le petit monde de l’astronomie qui s’interroge.

C’est grâce au dernier numéro du magazine Nature qu’on apprend la découverte de Chariklo, un astéroïde qui navigue entre Saturne et Uranus.

Alors que Saturne, Uranus, Neptune et Jupiter sont des planètes, Chariklo n’est qu’un objet douze fois plus petit que la Lune, c’est-à-dire mesurant environ 250 kilomètres de diamètre.

C’est grâce à un télescope danois que les anneaux de Chariklo ont été découverts en juin dernier, deux anneaux étroits et confinés d’une dizaine de kilomètres de large. Il est inutile de préciser que cette découverte a par la suite été confirmée par d’autres observations d’autres télescopes.

Maintenant que l’observation des anneaux de Chariklo est avérée, c’est l’heure des questions qui commencent. En effet, tous les chercheurs s’interrogent sur comment des anneaux ont pu se créer autour d’un si petit astre, ce qui remet par ailleurs sérieusement en question les théories actuelles sur les mécanismes de constitutions des anneaux.

Si aucune réponse n’est pour le moment disponible, cette simple question des anneaux de Chariklo pose d’autres questions, comme pourquoi un astéroïde a des anneaux et pas la Terre ?

Chariklo : le premier astéroïde entouré de deux anneaux
Chariklo : le premier astéroïde entouré de deux anneaux

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNASA : où est cette planète comparable à la Terre ?
Article suivantGalaxy S5 : déjà proposé, avant le 11 avril

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here