Après Windows 10, Microsoft veut aussi épier les habitudes des utilisateurs de Windows 7 et Windows 8

L’épiage fait par Microsoft des habitudes des utilisateurs de Windows 10 fait polémique. Cette polémique est en train d’enfler maintenant que les mêmes techniques ont été appliquées à Windows 7 et Windows 8.

On se sent heureux ne pas être passé à Windows 10, ce qui nous permet de ne pas être épiés par Microsoft. En fait, ce n’est pas si vrai que cela.

La mauvaise nouvelle

C’est une bien mauvaise nouvelle pour les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8. Les mises à jour KB3075249, KB3080149 et KB3068708 (qui remplace KB3022345) sont disponibles pour leur version de Windows. Ces mises à jour sont en fait des outils de télémétrie pour Microsoft, donc un moyen pour la firme de Redmond d’épier les habitudes d’utilisation, c’est-à-dire de collecter en envoyer des données aux serveurs de Microsoft.

Pire que cela encore, le site spécialisé gHacks rapport que ces mises à jour ne tiennent nullement compte des préférences de l’utilisateur et commencent immédiatement à partager des données de l’utilisateur avec le vortex-win.data.microsoft.com et settings-win.data.microsoft.com.

La bonne nouvelle

La bonne nouvelle est que ces mises à jour sont classées comme facultatives, ce qui signifie qu’elles ne sont normalement pas installées par défaut dans Windows 7 et Windows 8 sans que l’utilisateur ne donne explicitement son accord. Malheureusement, la KB3068708 est classée comme recommandée, ce qui fait qu’elle est automatiquement installée par défaut.

Heureusement, il est toujours possible de les désinstaller et de les masquer pour pas qu’elles soient installées par mégarde par la suite. C’est simplement un peu lourd de devoir agir de la sorte face à la curiosité de Microsoft.

Un répit de courte durée ?

Le souci est que Microsoft compte clairement épier les utilisateurs de ses systèmes d’exploitation soi-disant pour améliorer leur expérience. Cela signifie clairement que l’éditeur de Redmond reviendra à la charge à ce sujet.

Un des points de levier que pourrait justement utiliser la firme de Redmond est que l’installation des applications exige l’activation du CEIP, ce qui obligerait l’utilisateur à activer sa participation au programme d’amélioration de Microsoft, donc que l’entreprise surveille ses habitudes.

Cela semble à priori tiré par les cheveux pour le moment, mais vu les méthodes utilisées pour le moment par Microsoft, qu’est-ce qui l’empêcherait d’agir de la sorte ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes dernières évolutions chez Toyota
Article suivantTests Euro NCAP : cinq étoiles pour la nouvelle Toyota Avensis

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

2 Commentaires

  1. La première chose à faire sur Windows est de désactiver Windows Update.
    Windows update c’est la plus grosse bouse jamais pondu par l’industrie IT

  2. Pourquoi faire tout un foin sur « l’épiage » de Microsoft pendant que l’ensemble de ses concurrents font pire comme Google qui lit vos boites mails ou Apple qui enregistre vos déplacements avec le tracker de l’iPhone. Il est de nos jours de bonne a la fois de bonne guerre et compréhensible que certaines données soient suivies. Prenons un exemple lié a Microsoft, la suite Office, Quand nous faisons partie du programme d’amélioration lorsque des données sont envoyés au serveurs de Microsoft les données, donc le texte sous word, sont affiché pour vérifier qu’aucune donnée personnel n’est envoyée et permet a Microsoft d’améliorer le correcteur orthographique, analyser le langage naturel et donc d’améliorer Cortana.
    Cette clarté des intentions de Microsoft en utilisant ces données anonymes sont déjà expliqué dans certains de leurs programmes (insider entre autre).

    Ce qui est assez drôle c’est que les enseignes de grandes surfaces le font depuis longtemps ainsi que la restauration afin d’ajuster les prix et de supprimer les produit qui ne se vendent pas tout cela grace a votre ticket de caisse qui est plus ou moins anonyme (carte de fidélité).

    En gros que faisons nous? nous restons cloitrer chez sois sans internet (les FAI sont légalement obligé de stocké votre navigation pendant 6 mois) ou alors nous acceptons faire partie d’une masse anonyme dont les habitudes sont analysées?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here