Archos commercialise à 99€ un smartphone équipé d’un processeur quad-core

Présenté au MedPi en mai dernier, le smartphone 50 Neon vient d’être lancé sur le marché par Archos. Ce terminal a la particularité d’être proposé à 99€ alors qu’il est équipé d’un processeur quad-core.

Archos poursuit sa stratégie de proposer des smartphones bon marché fonctionnant sous Android. C’est ainsi que la marque française lance la commercialisation de son nouveau 50 Neon, un smartphone présenté en mai dernier lors du MedPi.

Équipé d’un processeur quad-core Mediatek MT6582 cadencé à 1,3 GHz, un GPU Mali 400MP2, un écran 5 pouces de 854 x 480 pixels, 512 Mo de RAM, 4 Go d’espace de stockage extensible à 64 Go via microSD, un capteur photo de 5 mégapixels et deux emplacements SIM.

Ces spécifications peuvent sembler un peu légères pour les technophiles avertis, mais proposé à 99 euros, le principal argument du 50 Neon se situe au niveau du portemonnaie.

Il est également bon de souligner qu’un design coloré sera proposé pour ce prix, mais que la 4G n’est pas d’actualité, ni la dernière version d’Android vu que c’est la version 4.2.2 qui est installée.

Si le prix pour un smartphone quad-core est très attractif, il n’en demeure pas moins que d’autres offres, notamment de Wiko, sont toutes aussi intéressantes.

Archos 50 Neon : un smartphone 4 coeurs à 100 euros
Archos 50 Neon : un smartphone 4 coeurs à 100 euros

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGmail : un nouveau bouton pour se désinscrire des newsletters
Article suivantLa barre des charms passerait à la trappe dans Windows 9

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here