Argentine : découverte d’une météorite de 34 tonnes à Charata

C’est une nouvelle fois dans la région de Chaco qu’une grosse météorite a été retrouvée. C’est près de Charata, en Argentine, qu’une météorite de 34 tonnes a été découverte.

À ce jour, la plus grosse météorite découverte à la surface de notre planète a été retrouvée en Namibie. Il s’agit de Hoba et de ses 60 tonnes. Avec la découverte d’El Chaco et ses 41 tonnes, l’Argentine est une autre région du monde propice à la découverte de grosses météorites. Justement, c’est une nouvelle fois dans ce pays qu’une nouvelle découverte a été faite.

C’est une nouvelle fois dans le fameux Campo del Cielo, à proximité de la petite ville de Charata, dans la province de Chaco, que cette découverte a été faite. Alors qu’il faut attendre des analyses complémentaires pour en savoir plus au sujet de cette météorite, on sait déjà que sa masse avoisinerait les 34 tonnes. Elle serait ainsi la seconde plus grosse météorite jamais découverte sur le continent américain.

Une météorite vieille de 4 000 ou 5 000 ans

Campo del Cielo est une région qui s’étend sur plusieurs dizaines de kilomètres carrés, une zone criblée d’une vingtaine de cratères. C’est la chute des fragments d’une météorite, il y a entre 4 000 et 5 000 ans, qui seraient à l’origine de ces cratères. Les premiers mentionnant cette zone datent de 1576. À cette époque, le gouverneur d’une province située au nord de l’Argentine avait écrit qu’il avait envoyé plusieurs soldats enquêter sur ce qu’il pensait être un gisement de fer, une expédition qui avait fini par découvrir une masse de métal sortant du sol, une masse d’une pureté sans précédent.

Plus personne n’a jamais entendu parler de cette masse jusqu’au dix-huitième siècle. C’est à cette période que Bartolome Francisco de Maguna a retrouvé cette masse ferreuse. Estimant qu’il pourrait s’agir d’un filon, il a mandaté Rubin de Celis pour dégager le sol autour de la masse. C’est comme cela qu’il a été découvert qu’il ne s’agissait pas d’un filon, mais simplement d’une masse unique d’une quinzaine de tonnes environ.

Dans les années et siècles qui ont suivi, plusieurs fouilles ont été entreprises. C’est ainsi que de nombreux fragments ont été découverts, des fragments d’une masse de quelques milligrammes à plusieurs tonnes. Les précédentes études sont arrivées à la conclusion qu’il s’agissait des fragments d’une météorite devant peser une centaine de tonnes.

Les études en cours sur la nouvelle météorite de 34 tonnes visent notamment à déterminer s’il s’agit réellement d’une météorite ou du fragment d’une plus grosse météorite, de la même météorite que les autres fragments le cas échéant.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here