Artur Avila : un 14e Français se voit décerner la Médaille Fields

Artur Avila fait partie des lauréats 2014 de la Médaille Fields, une distinction qui est considérée comme étant le prix Nobel pour les mathématiques.

Considérée comme étant le prix Nobel pour les mathématiques, la Médaille Fields est une prestigieuse distinction. Avec trois autres chercheurs, dont Maryam Mirzakhani, la première femme à remporter une Médaille Fields, Artur Avila est devenu le 14e Français à recevoir cette prestigieuse récompense.

C’est ce mercredi 13 août, à Séoul, que ce chercheur né à Rio de Janeiro, engagé dans les mathématiques au Brésil jusqu’à sa thèse, avant de la compléter en France, au Collège de France puis au CNRS, s’est vu décerner la Médaille Fileds alors qu’il est actuellement directeur de recherche à l’Institut national de mathématiques pures et appliquées (IMPA) au Brésil et à l’Institut de mathématiques de Jussieu-Paris rive gauche en France.

L’attribution d’une telle distinction a bien évidemment été saluée, notamment par le président de la République, François Hollande, et par le Premier ministre, Manuel Valls.

Il est à noter que sur un plan plus général, la France est le second pays à avoir reçu le plus de Médailles Fields (13), derrière les États-Unis (14).

Artur Avila, lauréat de la médaille Fields, à Paris, en juillet 2014.
Artur Avila, lauréat de la médaille Fields, à Paris, en juillet 2014.
Artur Avila, lauréat de la médaille Fields, à Paris, en juillet 2014.
Artur Avila, lauréat de la médaille Fields, à Paris, en juillet 2014.
Artur Avila reçoit la médaille Fields des mains de la présidente sud-coréenne, le 13 août.
Artur Avila reçoit la médaille Fields des mains de la présidente sud-coréenne, le 13 août.
Où travaillaient les médailles Fields au moment de leur récompense ?
Où travaillaient les médailles Fields au moment de leur récompense ?
Princeton reine de la médaille Fields
Princeton reine de la médaille Fields

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec Skully, le casque moto sera ultra-connecté
Article suivantTerminaux de paiement : Amazon dévoile Local Register

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here