Accueil » Jeux » Assassin Creed Syndicate : faire oublier Unity

Assassin Creed Syndicate : faire oublier Unity

Même Ubisoft Montréal, célèbre pour sa série Assassin Creed, ne peut pas ignorer un échec. C’est pour cette raison que le nouveau Assassin Creed Syndicate doit faire oublier Unity.

C’est l’année dernière qu’Ubisoft Montréal a lancé Assassin Creed Unity, un jeu qui ternit l’image du studio avec ses (trop) nombreux bugs et défauts. Avec le temps, les développeurs ont tout de même réussi à stabiliser le jeu par le biais des correctifs, il n’en demeure pas moins qu’Unity reste un épisode à oublier dans la saga, le mal ayant été fait.

Dès lors, le nouveau Assassin Creed Syndicate est particulièrement attendu au tournant, va-t-il permettre de redorer le blason d’Ubisoft Montréal ?

Pour commencer, l’échec d’Unity ternit que l’image de l’épisode, pas celle de la franchise comme le prouve les très nombreux fans qui attendent impatiemment ce nouvel opus.
Ils seront servis avec un épisode qui se déroulera à Londres, à l’époque victorienne, un univers dans lequel Jacob Frye et sa sœur jumelle Evie (aussi jouable) devront cohabiter entre les riches et les voyous brutaux.

Pour ce neuvième épisode, le jeu reste dans la lignée des autres Assassin Creed, avec des contrôles pratiquement identiques. On notera l’arrivée du grappin, une corde qui va faciliter l’escalade.

Visuellement, Londres apparait plus dense que les précédents univers de jeu.

Changement d’époque oblige, les combats à l’épée ne sont plus trop d’actualité. Les combats font désormais la part belle aux combats de rue dans le plus pur style des malfrats. La grosse différence, c’est que la distance entre les combattants s’est réduite, ce qui apporte une expérience de jeu différente.

Des éléments sont prédominants dans le jeu, comme les chevaux. Une poursuite en calèche lors d’une démonstration le prouve, comme le fait de devoir détourner un cheval et sa charrette pour démarrer une quête.

A priori, les manipulations ne sont pas très précises lorsqu’on est sur une charrette, ce qui correspond en fait parfaitement à l’imprécision du moyen de locomotion en lui-même. Il est possible de frapper l’autre cocher, comme il est possible que celui-ci saute sur le toit de votre carrosse, ou vice-versa.

A priori plus simple et moins ambitieux, moins novateur plutôt, qu’Unity, Syndicate s’annonce très prometteur. Mais avant de véritablement pouvoirs valider sa jouabilité, ce qui fera ou pas son succès, il est bon d’attendre la version finale.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *