Astéroïde : 5 000 milliards de dollars en platine frôlent la Terre

Est-ce qu’il serait rentable d’exploiter des astéroïdes ? Certainement si on considère qu’un astéroïde composé de 90 millions de tonnes de platine, valant 5 000 milliards de dollars, a frôlé la Terre.

C’est le 19 juillet que l’astéroïde 2011 UW-158 a frôlé la Terre. Il est passé à 2,4 millions de kilomètres de la Terre, ce qui est très près à l’échelle de l’univers.

Le plus intéressant dans ce croisement, ce n’est pas qu’il était dangereux pour notre planète, mais que son noyau serait composé de 90 millions de tonnes de platine !

Comme le platine est un métal précieux et rare, la valeur estimée de l’astéroïde qui a frôlé la Terre dimanche dernier est de quelque 5 000 milliards de dollars !

Ce montant est suffisamment astronomique pour qu’il soulève diverses questions, comme la rentabilité de son exploitation minière et, plus généralement, l’exploitation des ressources de l’espace. C’est d’ailleurs dans ce but que, en 2010, cofondateurs de Google Larry Page, le réalisateur James Cameron et le président du conseil d’administration de Google Éric Schmidt ont fondé l’entreprise Planetary Resources, justement dans le but de financer des recherches en vue de pouvoir un jour exploiter les ressources minières des astéroïdes.

Le passage de l’astéroïde 2011 UW-158 confirme en tout cas que cela peut être rentable. Mais la véritable question serait plutôt de savoir si cela serait faisable.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa fin des cartes SIM en 2016 ?
Article suivantStephen Hawking : 100 millions de dollars pour trouver un signe d’intelligence extraterrestre

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here