Astéroïde ou comète ? 2 vidéos amateurs qui montrent un impact sur Jupiter

Habituellement, ce sont les différentes agences spatiales qui publient des vidéos de phénomènes rares dans l’Univers. Cette fois, ce sont deux astronomes amateurs qui épatent le monde entier avec leur vidéo. Il s’agit de l’Autrichien Gerrit Kernbauer et de l’Irlandais John McKeon.

C’est avec un télescope de 20 cm de diamètre que Gerrit Kernbauer a réussi à filmer un violent impact à la surface de Jupiter. C’est exactement le même phénomène que John McKeon a filmé, mais avec un télescope de 28 cm de diamètre. Les deux astronomes amateurs ont eu la chance d’observer cet impact, et ont partagé leurs images sur le web.

C’est juste au-dessus de l’équateur de Jupiter, sur le côté, que l’on peut voir cet impact. Le choc ne dure que quelques fractions de seconde. Réussir à capturer cette collision depuis la Terre est tout simplement exceptionnel.

Visible depuis la Terre, ce choc a dû être très violent pour la géante gazeuse. S’agit-il de l’impact d’un astéroïde ou d’une comète ? Impossible à dire. Peut-être que la NASA ou l’ESA, si ces agences ont observé le phénomène, peuvent répondre à cette question.

Selon le blogueur Phil Plait, cette collision pourrait être l’impact d’un corps céleste d’une taille de « quelques dizaines de mètres » de diamètre. Là encore, la NASA ou l’ESA pourrait peut-être donner plus de détails sur cet objet qui a percuté Jupiter.

Il est bon de souligner qu’en étant le corps le plus massif, après le Soleil, de notre système, Jupiter exerce une importante force de gravité qui attire chaque année de nombreux objets stellaires. Une telle collision n’est donc pas rare. Ce qui est rare, c’est qu’elle ait été filmée par des astronomes amateurs.


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFree mis à l’amende par la justice pour ses clauses abusives
Article suivantTout ne se passe pas bien pour Apple, les forums se remplissent de plaintes contre iOS 9.3

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here