Attention à vos dépassements internet, Bouygues Telecom va bientôt les facturer

Gros changement en vue chez Bouygues Telecom. À partir du 15 février, l’opérateur va cesser de proposer du fair-use et facturer les dépassements. C’est une première en France.

En France, dès que l’enveloppe internet des abonnés est épuisée, les opérateurs appliquent le fair-use, à savoir une réduction de débit. Avec cette pratique, ils peuvent par exemple toujours lire leurs mails, mais plus visionner de vidéos. Bouygues Telecom a décidé d’abandonner cette solution et de facturer les dépassements.

En clair, l’opérateur met fin au fair-use par défaut pour tous ses clients. Cette nouvelle disposition entrera en vigueur pour les nouveaux abonnés dès le 15 février prochain. Pour ce qui est de la clientèle actuelle, elle recevra un courrier pour leur notifier ce changement plus d’un mois avant sa mise en application.

À l’usage, Bouygues Telecom préviendra l’utilisateur par SMS lorsqu’il a atteint 80% de son enveloppe, puis 100%. Une fois que celle-ci sera épuisée, il pourra continuer à surfer aux débits habituels, mais en étant facturé en supplément. Un troisième SMS préviendra l’internaute des tarifs élevés de ce surf supplémentaire.

L’opérateur va facturer le prix fort pour les dépassements. Il sera de 0,05 euro le Mo dans la limite de 500 Mo pour les forfaits inférieurs à 1Go : soit 25 euros pour seulement 500 Mo ! Pour les forfaits de plus de 1Go de data, le Mo sera facturé 0,01 euro par pallier de 1Go, soit 10 euros pour 1 Go ! Ce changement va donc coûter très cher aux personnes qui vont devoir payer un dépassement, car comparativement, il est possible d’acheter une recharge de 1 Go pour seulement 5 euros !

Bouygues Telecom laisse le choix aux utilisateurs

La mauvaise nouvelle dans ce changement de tactique de l’opérateur, c’est que le montant des factures risque d’exploser pour les personnes qui ne font pas attention. En fait, la mauvaise nouvelle est que ce basculement est automatique pour tout le monde.

La bonne nouvelle est que l’opérateur offre la possibilité de revenir à un mode de consommation limité, mais il faudra le demander. Dans ce cas, les options de recharge de 500 Mo ou de 1 Go seront toujours disponibles.

Pour justifier ce changement, Bouygues Telecom explique que « Nous voulions donner la liberté et le choix à nos abonnés de pouvoir continuer à surfer sans limitation ». Il est bien évidemment que l’opérateur ne va pas dire que c’est pour encaisser plus sur le dos des utilisateurs étourdis qui ne surveillent pas leur consommation de data.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’ARCEP ordonne la fin du contrat d’itinérance liant Free et Orange
Article suivantPanne mondiale pour Apple Music !

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

1 COMMENTAIRE

  1. Bouygues change donc unilatéralement les termes d’un contrat, sans demander l’accord du client. Est-ce légal?

    Etant donné que Bouygues bafoue régulièrement la loi Informatique et Libertés (utilisation abusive des données personnelles, qui continuent à être utilisées après opposition du client), cela ne me surprendrai pas que Bouygues soit dans l’illégalité de nouveau..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here