Attention, Twitter veut espionner vos autres applis mobiles

Cela n’a rien à voir avec ses propres fonctionnalités. Pourtant, Twitter veut chercher à collecter des informations sur les autres applications que vous téléchargez sur votre mobile.

Quelles sont les applications que vous téléchargez sur votre mobile ? Cette question est bien évidemment très personnelle. C’est pourtant à cette question que Twitter veut répondre en récoltant des données relatives aux autres applications que vous téléchargez et installez sur votre smartphone. Le but de cette manœuvre est de proposer à l’utilisateur plus de publicités ciblées, pour rendre « l’expérience de Twitter plus personnelle » justifie le réseau social.

L’idée de Twitter est de collecter massivement ce genre de données afin de les recouper. La conclusion pourrait par exemple être que les mobinautes qui téléchargent Evernote sont généralement intéressés par les applications de suivi de remise en forme, ce qui permettrait aux annonceurs de proposer de la pub ciblée dans ce domaine. Si le réseau social met en avant le bénéfice que l’utilisateur pourrait retirer de cette pratique, le but de cet espionnage est avant tout d’améliorer le ciblage publicitaire de Twitter, donc de mieux se monétiser vis-à-vis des annonceurs.

Heureusement pour tous les mobinautes soucieux de leur vie privée, il est facilement possible de désactiver cette fonctionnalité.

Dans le cas d’un smartphone sous Android, il suffit d’aller dans les paramètres, de choisir le compte à corriger, d’aller dans « Autres » et de modifier le paramètre « Adapter Twitter sur la base de mes apps ». Dans le cas d’iOS, il faut modifier le même paramètre, mais dans « Vie privée » du compte à corriger.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPower eDrive : BMW prépare l’hybride rechargeable du futur
Article suivantPratiques commerciales trompeuses : Bouygues attaque en justice Free Mobile

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here