Audi : quatre versions de la sportive R8 au Salon de Genève

Audi n’a pas lésiné sur son stand en présentant pas moins de quatre versions de la sportive R8.

En lançant sa R8 en 2007 face aux Porsche, Lamborghini ou encore Maserati, Audi a pris un risque. En proposant une sportive très aboutie, la marque allemande a su faire chavirer les cœurs et convaincre les plus exigeants. Avec la deuxième génération de R8, Audi compte donc bien évidemment placer la barre encore plus haut.

Preuve de cette implication, le constructeur a spécialement construit une nouvelle usine à Heilbronn, en Allemagne. Autre preuve de cette implication, Audi présente quatre modèles de sa sportive sur son stand au Salon de Genève.

Dans la plus pure tradition Audi, la nouvelle R8 bénéficie d’une finition irréprochable.

Esthétiquement parlant, cette seconde génération de la R8 conserve ses principales lignes de caractère alors que son volume a sensiblement évolué. Elle est en effet un peu plus massive et monolithique dans sa partie arrière, alors qu’elle s’affine et se sculpte à l’avant.

Pour le Salon de Genève, Audi a choisi de présenter une R8 V10 d’entrée de gamme (540 ch) accompagnée de trois variantes : la R8 V10 Plus (610 ch), la version électrique e-tron (462 ch) et enfin la R8 LMS destinée à la compétition.

Derrière le volant, il n’y a guère de différence entre les modèles R8 V10, V10 Plus et e-tron. La planche de bord se situe dans la continuité de la génération précédente. Les designers ont surtout apporté une bonne dose de modernité dans les détails, comme le nouveau volant qui intègre de nombreuses commandes, dont celle du démarreur. Le grand écran similaire à celui du TT qui sert de combiné d’instrumentations est certainement la principale innovation.

Le bien-être des passagers est bien évidemment au rendez-vous avec des réglages multiples et de grandes amplitudes pour adapter la position de conduite.

Commercialisée à partir de 165 000 euros dans sa version R8 V10, à 187 400 euros pour la R8 V10 Plus, la voiture peut bien évidemment profiter de très nombreuses options, par exemple les phares laser. Pour l’instant, le prix de la version e-tron, qui arrivera plus tard, n’est pas communiqué.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentGoogle+ se retrouve à la croisée des chemins
Article suivantApple est la marque la plus présente au cinéma

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here