Australie : découverte des spermatozoïdes fossilisés les plus anciens jamais découverts

Une équipe de chercheurs vient de découvrir des spermatozoïdes vieux de 17 millions d’années, les plus anciens jamais découverts à ce jour.

Le site de Riversleigh, une surface de 100 kilomètres carrés, est classé au Patrimoine mondial de l’humanité. Comme l’explique Mike Archer, de l’université de Nouvelle-Galles-du-Sud, « Nous avons pris l’habitude d’avoir de belles surprises à Riversleigh » avec la découverte d’une espèce de kangourous carnivores et d’ornithorynques munis de dents datant respectivement de -34 à – 23 millions d’années et de -23 à – 5 millions d’années. Désormais, ce sont les plus vieux spermatozoïdes fossilisés qui viennent d’être découverts, ils remontent à quelque 17 millions d’années.

Sur ce site riche en trouvailles préhistoriques, tout au nord de l’État australien du Queensland, une équipe de chercheurs a retrouvé ces spermatozoïdes fossilisés enroulés à l’intérieur des organes reproducteurs d’ostracodes, des crustacés microscopiques. « Cette découverte de spermatozoïdes fossiles, avec leur noyau cellulaire, était totalement inattendue », explique à ce sujet Mike Archer.

Cette découverte a été faite sur des échantillons prélevés en 1988, envoyé à un spécialiste des ostracodes de l’université La Trobe de Melbourne, John Neil. C’est lui qui a découvert que les fossiles contenaient des tissus mous, alors qu’une étude microscopique a révélé qu’ils contenaient des organes internes parfaitement préservés, dont les organes sexuels.

Alors que le site où vivaient ces petits ostracodes était une petite pièce d’eau à l’intérieur d’une grotte, c’est certainement les déjections de milliers de chauves-souris qui ont entraîné des niveaux élevés de phosphore dans l’eau, ce qui a permis une meilleure conservation du tissu mou des fossiles retrouvés.

Il est à souligner que ce n’est pas la première fois que des tissus mous sont retrouvés à Riversleigh, des restes d’insectes préhistoriques toujours dotés de leurs muscles internes ont déjà été retrouvés auparavant.

Il ne reste maintenant plus qu’à savoir quelle sera la prochaine découverte qui sera faite sur le site de Riversleigh, un site véritablement riche en découvertes.

Ces spermatozoïdes fossilisés auraient été conservés grâce aux déjections de chauve-souris.
Ces spermatozoïdes fossilisés auraient été conservés grâce aux déjections de chauve-souris.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiStick : 8, 16, 32, 64 ou 128 Go de plus pour votre iPhone
Article suivantiOS : Facebook 10.0 ajoute un mode hors connexion

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here