Autonomie : les Xperia Z3 atomisent la concurrence

Avec une autonomie de 10h02 et 9h29, les Xperia Z3 Compact et Xperia Z3 atomisent littéralement la concurrence en matière de durée d’utilisation.

À l’heure actuelle, l’autonomie des smartphones devient un facteur déterminant en matière de confort d’utilisation, un élément clé pour tous les mobinautes. À l’instar d’Apple qui a augmenté la capacité de la batterie de ses iPhone 6 et 6 Plus, ce problème est un véritable casse-tête technologique.

Un casse-tête ? Pas forcément pour Sony qui arrive très bien tirer son épingle du jeu avec son Xperia Z3.

Selon les tests réalisés par le magazine en ligne Phone Arena, les fleurons d’Apple ne sont que moyen à bon avec une autonomie de 5h22 pour l’iPhone 6 et de 6h32 pour l’iPhone 6 Plus, bonne pour le G3 (6h14) qui est le fer de lance de LG, alors que le One (M8) de HTC et le Galaxy S5 de Samsung sont excellent avec respectivement 7h12 et 7h38 d’autonomie. Pourtant, comparativement aux 9h29 et aux 10h02 des Xperia Z3 et Xperia Z3 Compact de Sony, toute la concurrence fait pâle figure.

Selon toutes vraisemblances, c’est l’introduction du mode Stamina dans la gamme Xperia qui permet aux appareils Sony d’améliorer sensiblement leur autonomie, ce qui donne tout de même au Xperia Z3 Compact le double d’autonomie d’un iPhone 6, Nexus 5 ou Galaxy S4 Mini !

Sony pourrait donc tenir la clé d’un joli succès commercial pour ses Xperia Z3, même si la contrepartie de cette autonomie se traduit par un temps de charge plus important.

Les Xperia Z3 de Sony pulvérisent des records d'autonomie

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPiBot, un robot capable de piloter un simulateur de vol
Article suivantCela sera au public de décider de l’avenir de la Citroën C1 Urban Ride

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here