Avec Flow, Microsoft veut se lancer une appli mobile de messagerie instantanée

Microsoft compte visiblement se lancer sur le marché des applis mobiles de messagerie instantanée, c’est ce que révèle le descriptif de « Flow by Outlook ».

C’est grâce à un descriptif confidentiel publié par WalkingCat que l’on apprend que Microsoft prépare son arrivée sur le marché des applis mobiles de messagerie instantanée.

Le descriptif évoque l’application pour iPhone « Flow by Outlook » qui permet d’« avoir des conversations e-mail rapides sur votre téléphone », en « en temps réel ». En décortiquant cela, on arrive à la conclusion que Flow serait une application de messagerie instantanée qui s’appuie sur Outlook et qui utilise le protocole des e-mails pour échanger des messages.

Dans le cadre d’un service de messagerie instantanée, les « e-mails » de Flow seront logiquement réduits au minimum, sans objet et sans signature, simplement avec le corps du texte.

Mais vu que Flow utilise en réalité le protocole des e-mails, cela signifie aussi que tous les messages échangés, y compris les e-mails normaux, pourront être lus au travers du client, certainement avec une présentation moins plaisante.

Selon le descriptif, l’avantage de Flow serait de se focaliser uniquement sur les conversations, sans que les autres messages de la boîte aux lettres Outlook apparaissent.

Alors que l’e-mail utilise un mode de communication asynchrone et la messagerie instantanée un mode de communication synchrone, reste à savoir comment Microsoft va faire. Il est probable que la firme de Redmond utilise pour cela un second protocole, par exemple XMPP.

Vu que Microsoft n’a pour le moment fait aucun commentaire au sujet de Flow, il est à l’heure actuelle difficile d’en savoir plus à son sujet.

Pour l’heure, il ne s’agit donc que d’une rumeur qui doit encore être confirmée. Pourtant, cela pourrait expliquer pourquoi Microsoft a récemment déconnecté les messageries instantanées Google Talk et Facebook Chat d’Outlook.com…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S6 : moins bon démarrage que l’iPhone 6
Article suivantTugboat : Facebook acquiert une start-up spécialisée dans le paiement en ligne

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here