Avec sa caméra Welcome, Netatmo cartonne au CES 2015

Netatmo cartonne au CES 2015 avec sa caméra Welcome, un appareil qui a remporté quatre prix.

La frime française Netatmo a de quoi faire cocorico vu que sa caméra Welcome a été récompensée de quatre prix à l’occasion du CES 2015. Cette caméra connectée a en effet été récompensée dans les catégories « SmartHome », « Digital Imaging », « Home Appliances » et « Tech for a Better Word ».

Alors que sécurité et la surveillance du domicile à distance font partie des grandes tendances de cette édition 2015 du CES, la caméra Welcome de Netatmo en est la parfaite illustration. Cette caméra connectée présente en effet la particularité d’être dotée d’un système de reconnaissance faciale.

Après avoir enregistré une fois le visage de quelqu’un pour qu’il soit reconnu, la caméra transmet ensuite une notification à l’occupant des lieux lorsque l’enfant est à la maison ou s’il est en compagnie d’une tierce personne, connue ou non. Équipée dotée d’un système à infrarouge, Welcome peut même reconnaître les visages dans le noir.

La force de Netatmo est que sa caméra est moins intrusive en notifiant l’utilisateur de ce qui se passe chez lui, ce qui va l’inciter à moins visionner les images. Alors que la protection des données est une question importante en matière de reconnaissance faciale, « les images enregistrées sont stockées sur la carte SD de la caméra et non pas sur un cloud », précise Fred Potter, le patron et fondateur de Netatmo.

Les quatre récompenses décernées à Netatmo sont donc la preuve que le savoir-faire français est doté de solides arguments.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIntel investit 24,8 millions de dollars dans les lunettes connectées de Vuzix
Article suivantWithings : une nouvelle montre connectée pour le CES 2015

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here