Avec Skype Translator, Microsoft veut démolir les barrières linguistiques

En annonçant la disponibilité de Skype Translator, Microsoft compte bien accomplir le défi de démolir les barrières linguistiques.

« Notre but avec Skype Translator est de traduire autant de langues que possible sur les bonnes plates-formes et de proposer la meilleure traduction à nos plus de 300 millions de clients », a expliqué Yasmin Kahn.

Dans un premier temps, depuis le mois de décembre, il était possible d’accéder à une version prenant en charge l’anglais et l’espagnol, et cela pour autant que l’on se soit inscrit au programme de test.

Désormais, Skype Translator est accessible à toutes les personnes qui utilisent la dernière version de Windows, c’est-à-dire au minimum Windows 8. L’application peut être téléchargée gratuitement sur la boutique en ligne Windows Store.

« Nous démolissons les barrières linguistiques qui, historiquement, s’avéraient un véritable défi pour les amis ou les familles qui voulaient entrer en contact », a confié Yasmin Kahn sur le blog de Skype.

Cette nouvelle version permet de traduire par oral quatre langues (anglais, espagnol, italien et mandarin) ainsi qu’une cinquantaine de langues par écrit a annoncé Skype.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSnake Rewind : retour d’un jeu culte
Article suivantNintendo : de l’humour pour annoncer son programme pour l’E3

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here