Bac 2014 : la course aux corrigés !

Avec un coefficient de 4 pour la filière littéraire, de 3 pour les filières ES et S, la redoutée épreuves des langues étrangères est souvent peu appréciée. Après le stress de l’épreuve, c’est donc la course aux corrigés pour savoir si on ne sait pas trop plantée.

Alors que les langues étrangères ne sont clairement pas la spécialité des jeunes Français, l’épreuve LV1 est particulièrement redoutée. Il faut dire qu’avec un coefficient de 4 pour la filière L et de 3 pour les filières ES et S, elle a de quoi donner de l’inquiétude à beaucoup d’étudiants.

Alors que cette épreuve de LV1 se divise comme toujours en deux parties, notées chacune sur dix points, la grosse interrogation se situe dans les questions de compréhension qui est la plus abordable, alors que l’exercice d’écriture est déjà plus corsé.

Histoire de déjà pouvoir s’assurer que sa note sera honorable, la solution consiste à consulter des sites pour trouver les corrigés afin de se faire une idée. Pour les sujets d’anglais, le site http://www.bankexam.fr/etablissement/2162-Bac-ES/2257-Anglais-LV1 répondra à toutes les attendes.

La politique de l’autruche est bien évidemment également possible, c’est-à-dire simplement attendre la promulgation des résultats.

Bac 2014 : Épreuve de LV1, les souvenirs des étudiants
Bac 2014 : Épreuve de LV1, les souvenirs des étudiants

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBac 2014 : le passage obligé des épreuves de langues vivantes
Article suivantApple propose un iMac « petit prix » à 1099 €

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here