Bac : les sujets de l’épreuve de Sciences éco

Les candidats du bac série ES passent ce lundi l’épreuve de Sciences éco. Voici les sujets de l’édition 2015.

Avec un coefficient 7 pour l’épreuve obligatoire, et 7+2 pour l’épreuve de spécialité, l’épreuve de Sciences économiques et sociales du bac série ES est un gros morceau. Les candidats ont planché 4 ou 5 heures, selon qu’ils ont choisi de répondre uniquement au sujet de l’épreuve obligatoire, ou au sujet de l’épreuve obligatoire et à celui de l’épreuve de spécialité.

Épreuve obligatoire de Sciences économiques et sociales

Le candidat peut, au choix, opter pour la dissertation ou l’épreuve composée.

La dissertation a pour thème : « Dans quelle mesure l’action des pouvoirs publics est-elle efficace pour lutter contre les inégalités ? ». Il est demandé de construire une argumentation sur la base d’une problématique qu’il devra élaborer, d’utiliser ses connaissances et des informations pertinentes pour traiter le sujet, notamment celles proposées dans le dossier, mais aussi d’utiliser un vocabulaire économique et social adapté à la question. La notation se fera aussi sur la clarté de l’expression et le soin apporté à la présentation.

L’épreuve composée se compose de trois parties

La « Mobilisation des connaissances » consiste à répondre à des questions en faisant appel à ses connaissances personnelles acquises au cours du programme de l’enseignement obligatoire. Les questions sont « La solidarité organique a-t-elle fait disparaître toute forme de solidarité mécanique ? » et « Présenter les principaux déterminants des délocalisations de la production des entreprises ».

L’« Étude d’un document » demande au candidat de répondre à une question en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse. Grâce au document « Répartition dans la population active, chômage et chômage de longue durée des individus selon leurs caractéristiques en 2013 (en %) », la question est de mettre en évidence les caractéristiques du chômage.
Le « Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire » va être le traitement d’un sujet. Avec un extrait de « Économie de l’éducation », un tableau de l’OCDE concernant les dépenses de recherche et de développement en % du PIB entre 2000 et 2012, et un extrait de l’Introduction à la politique économique, le sujet est « à l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que le processus de croissance a un caractère endogène ».

Épreuve de spécialité de Sciences sociales et politiques

Le candidat peut répondre à la question « En quoi le régime politique des États-Unis est-il caractéristique d’un régime présidentiel ? » ou « Le répertoire de l’action politique se limite-t-il au vote ? » sur la base d’un extrait de « Les jeunes et la politique » et de « La politique en France et en Europe » et un tableau présentant le pourcentage de citoyens ayant déclaré avoir effectué une ou plusieurs des actions entre février 2011 et février 2013.

Le candidat doit répondre à la question en construisant une argumentation.

Épreuve de spécialité Economie approfondie

Le candidat doit répondre soit à la question « Quelles sont les principales caractéristiques de la globalisation financière ? » en se basant sur Un extrait de « Peut-on revenir sur la globalisation financière ? » et un graphique représentant les flux de capitaux mondiaux en % du commerce mondial de 1970 à 2007, ou à « Montrez que le financement de la protection sociale est confronté aux problèmes de sélection adverse et d’aléa moral » grâce à un extrait de « Économie des politiques publiques » et un tableau de l’INSEE présentant la consommation de soins et biens médicaux en France.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRosetta : l’instrument MIRO dresse une carte de l’eau de la comète
Article suivantApple : un dos entièrement métallique pour le prochain iPhone

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here