Bande des 700 MHz : les quatre opérateurs sont sur les rangs

On le présentait, mais c’est désormais officiel : les quatre opérateurs français ont déposé un dossier de candidature en vue de participer aux enchères pour la bande des 700 MHz.

C’est ce mardi que l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (ARCEP) a annoncé officiellement que les quatre opérateurs français avaient déposé un dossier de candidature afin de pouvoir participer aux enchères en vue de l’attribution de la bande de fréquences des 700 MHz.

Considérées comme étant des fréquences en or en raison de leurs propriétés garantissant une meilleure qualité de service tout en offrant une portée plus grande aux antennes, les enchères pour ces fréquences vont donc mettre en concurrence les quatre opérateurs comme tout le monde l’imaginait.

Les enchères en question sont prévues pour le mois de novembre, ce qui signifie que les choses se précisent de plus en plus, tant pour l’autorité que pour les opérateurs. Mais avant cela, l’ARCEP va commencer par étudier les dossiers déposés. L’autorité précise que la liste des candidats admis aux enchères sera publiée d’ici environ un mois.

Pour rappel, des blocs de fréquences de 5 MHz seront alloués. Chaque opérateur pourra enchérir sur un maximum de deux blocs sur les six mis aux enchères, à l’exception de Free, qui possède moins de fréquence, qui pourra enchérir sur trois blocs.

Avec une valeur d’entrée de 416 millions d’euros par bloc de fréquence, plus 5 millions par tour, l’État français prévoit que cette vente lui rapporte 2,5 milliards d’euros au minimum.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS 9 : comment préserver son forfait data ?
Article suivantHero+ : GoPro étoffe son entrée de gamme avec une nouvelle caméra

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here