Barack Obama veut que des hommes marchent sur Mars !

Dans une tribune publiée ce mercredi sur CNN, Barack Obama explique que son ambition est que des hommes aillent marcher sur Mars et en reviennent sains et saufs.

On sait que la NASA compte envoyer des missions habitées en direction de Mars. Comme le prouve une tribune publiée ce mercredi sur le site de CNN, l’agence spatiale américaine peut compter sur un allié de poids dans ce projet : le président des États-Unis.

Barack Obama a en effet annoncé qu’il veut faire un « pas de géant » vers Mars en y envoyant des hommes. « Nous avons fixé un objectif clair pour le prochain chapitre de l’histoire de l’Amérique dans l’espace : envoyer des humains sur Mars dans la décennie 2030 et les faire revenir sur Terre en sécurité », a-t-il rappelé. Il souligne que l’ambition ultime est qu’« un jour » il sera possible de rester sur la planète rouge « pour une longue durée ».

Il a également annoncé une étroite collaboration avec le secteur privé pour construire de nouveaux vaisseaux qui pourront accueillir et transporter des astronautes « sur des missions de longue durée dans l’espace lointain ». La Maison-Blanche a par ailleurs précisé que six entreprises avaient été retenues cet été pour concevoir des prototypes de modules habitables pour au-delà la banlieue proche de la Terre. Elles recevront 65 millions de dollars au total dans les deux prochaines années. Ces espaces habitables pourront être construits sur une planète, comme Mars, ou être des vaisseaux qui emporteront des astronautes dans l’espace.

Ce que Barack Obama a oublié de mentionner, mais que Mashable n’a pas manqué de rappeler, c’est qu’une étude de l’université de Californie montre qu’un séjour sur Mars pourrait avoir d’importantes conséquences sur le cerveau humain. Des troubles de la mémoire et de l’anxiété auraient été constatés lors d’expérimentations sur des souris soumises à une simulation de voyage vers la planète rouge. Une autre étude a démontré que ces mêmes séquelles au cerveau seraient permanentes et irréversibles. « Les données récoltées constituent une preuve supplémentaire que les voyages lointains dans l’espace constituent une menace réelle et unique à l’intégrité de nos circuits neuronaux », a écrit Charles Limoni dans une étude publiée dans la revue Nature. La NASA est bien évidemment en train de chercher une solution à ce problème.

Sur Terre, comme à bord de la Station spatiale internationale, les êtres vivants sont protégés des particules radioactives ionisantes par la magnétosphère. Par contre, les astronautes partis en mission sur la Lune avaient été exposés à ce type de radiations, ce qui avait causé dans leur cas de graves séquelles cardiaques.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentComment différencier un vrai iPhone 7 d’une copie chinoise ?
Article suivantApple vs Samsung : la Cour suprême va devoir trancher le litige des brevets
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here