La barre des charms passerait à la trappe dans Windows 9

Introduite par Windows 8, la barre des charms pourrait déjà disparaitre avec Windows 9, c’est ce qu’annonce ZDNet.

C’est dans le but d’accéder à certains paramètres de la machine, notamment les réseaux Wi-Fi disponibles, que Microsoft a enrichi l’interface de Windows 8 par sa barre des charms, une barre qui s’affiche d’un glissement latéral du doigt sur la droite de l’écran.

Utilisée sur les écrans tactiles, cette fonctionnalité l’est nettement moins sur les écrans non tactiles, une raison qui aurait été suffisante pour que Microsoft décide de faire passer à la trappe sa barre des charms pour Windows 9.

En faisant disparaitre la barre des charms et en faisant revenir le menu Démarrer, Microsoft compte donc revenir à une interface plus classique avec la prochaine version de son système d’exploitation.

Il est encore bon de rappeler que la sortie de Windows 9 est actuellement prévue pour le printemps 2015.

Windows 9 : la barre des charms disparaîtrait
Windows 9 : la barre des charms disparaîtrait

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentArchos commercialise à 99€ un smartphone équipé d’un processeur quad-core
Article suivantFabia : Skoda dévoile ses motorisations

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here