Bataille de l’IA : les éminents scientifiques ne sont pas du même avis

Après que Stephen Hawking et Elon Musk aient mis en garde contre les dangers de l’intelligence artificielle, Ray Kurzweil adopte un discours opposé dans ce qui s’apparente désormais à la bataille de l’IA.

Tout récemment, l’astrophysicien Stephen Hawking ainsi que le fondateur de Tesla et de SpaceX Elon Musk ont mis en garde contre l’intelligence artificielle, que celle-ci pourrait devenir à terme notre pire cauchemar au même titre que dans les films/romans de science-fiction.

Elon Musk a par exemple déclaré : « Je pense que nous devons être très prudents sur l’intelligence artificielle. Notre plus grande menace existentielle est sans doute celle. Il devrait exister une surveillance au niveau national et international, afin de s’assurer que nous ne faisons pas quelque chose de très stupide. Avec l’intelligence artificielle, nous convoquons le démon. Dans tous ces récits où il y a un gars avec un pentagramme et de l’eau bénite qui est sûr qu’il peut contrôler le démon : cela n’a jamais fonctionné.»

En réponse à ces avis, il n’est pas surprenant que Ray Kurzweil, le prolifique inventeur du MIT et pionner de l’intelligence artificielle, ne soit pas du même avis. C’est donc logiquement qu’il a pris le temps de répondre à Stephen Hawking et Elon Musk.

C’est vendredi dernier qu’il a déclaré : « En fin de compte, l’approche la plus importante que nous pouvons avoir pour assurer la sécurité de AI est de travailler pour nos institutions sociales et la gouvernance humaine. Nous sommes déjà une civilisation de personne-machine. La meilleure façon d’éviter des conflits destructeurs à l’avenir est de continuer la progression de nos idéaux sociaux, ce qui a déjà fortement contribué à réduire la violence ».

Ray Kurzweil soutient par ailleurs que nous ne devrions pas remettre en cause l’importance de l’IA dans notre monde pour aider à guérir les maladies et traiter les déficiences, faire progresser les énergies renouvelables et d’apporter l’éducation aux personnes dans le monde entier. « Nous avons la possibilité dans les décennies à venir de faire des progrès majeurs dans la lutte contre les grands défis de l’humanité. L’IA sera la technologie centrale de ce progrès. Nous avons un impératif moral pour réaliser cette promesse tout en maîtrisant les risques et périls ».

Alors que les éminents scientifiques ne sont pas du même avis au sujet de l’intelligence artificielle, qu’en pensez-vous ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCorée du Nord : une panne internet qui suscite des questions
Article suivantDes idées cadeaux pour passer de joyeuses fêtes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here