Les battements du cœur pour déverrouiller l’Apple Watch

Au lieu du Touch ID, l'Apple Watch pourrait identifier l'utilisateur par les battements du cœur

Apple préparerait une nouvelle version de l’Apple Watch qui utiliserait les battements du cœur de l’utilisateur pour la déverrouiller, une nouvelle forme d’identification biométrique.

Au lieu que les utilisateurs doivent saisir des identifiants d’authentification, les fabricants incorporent de plus en plus des moyens d’authentification biométriques pour qu’ils n’aient pas à mémoriser des mots de passe, surtout pour rendre les mots de passe plus complexe par la force des choses. C’est comme cela qu’il est désormais possible de déverrouiller son appareil avec une empreinte digitale ou l’iris par exemple. À ce qui se dit, Apple pourrait nous réserver une surprise.

Alors que la marque à la pomme a généralisé l’usage du Touch ID sur ses appareils récents, un capteur d’empreintes digitales, elle pourrait adopter une nouvelle technologie qui utiliserait un autre facteur biométrique comme identifiant. Selon Tech Times, la firme de Cupertino a déposé un brevet concernant un dispositif biométrique qui reconnaitrait le propriétaire d’une Apple Watch à son rythme cardiaque.

D’après ce brevet, ce capteur biométrique qui identifie le rythme cardiaque d’une personne utilise une technologie appelée photopléthysmographie, une méthode jusqu’à présent utilisée pour détecter des anomalies cardiaques. Cette technologie utilise des LED et des capteurs pour mesurer le sang qui coule dans les veines d’une personne dans le but d’en déduire la vitesse des battements de cœur. Selon ce qu’affirme Apple, chaque système vasculaire aurait des caractéristiques propres qui permettent d’identifier individuellement chaque personne.

Pour que l’Apple Watch puisse identifier son porteur selon son rythme cardiaque, il faudrait équiper la smartwatch d’un oxymètre de pouls, un dispositif qui est déjà utilisé dans les hôpitaux. Ce système, non invasif, émet de la lumière rouge et infrarouge qui pénètre le corps pour mesurer le pourcentage de sang oxygéné d’une personne.

Un tel dispositif procurerait de l’indépendance à l’Apple Watch pour valider les transactions Apple Pay sans utiliser le Touch ID de l’iPhone lié. Mais comme il s’agit d’un brevet, on ne sait pas encore si cette technologie est déjà au stade de prototype. Miniaturiser les capteurs est d’ailleurs un défi pour les ingénieurs d’Apple.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here