La batterie sodium-ion est au point, prête à remplacer la technologie lithium-ion

La technologie lithium-ion sert à alimenter pratiquement tous nos appareils mobiles. Le problème est que le lithium est rare. L’alternative pourrait être les batteries sodium-ion, une batterie qui est aujourd’hui au point.

L’idée d’utiliser du sodium dans les batteries ne date pas d’aujourd’hui vu qu’elle remonte aux années 80. À l’époque, le sodium avait été écarté au profit du lithium. C’est ainsi que les batteries lithium-ion équipent pratiquement tous les appareils électroniques portatifs, mais aussi les véhicules électriques. Le gros problème est que le lithium est un matériau rare sur notre planète.

L’alternative du sodium

Cette rareté du lithium associée à la demande croissante de batteries fait qu’il faut trouver de nouvelles technologies. C’est pour cette raison que le sodium, initialement mis de côté, revient sur le devant de la scène. Une équipe française a mis près de deux ans à mettre au point cette technologie alternative. Mais aujourd’hui, l’alternative sodium-ion est prête.

Le prototype sodium-ion présente de bonnes caractéristiques, avec des charges et décharges rapides, mais aussi plus de 2 000 cycles de charge/décharge sans perte significative de performance. Les industriels ne s’y trompent pas vu qu’ils sont déjà intéressés par cette nouvelle technologie.

Des équipes du Réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie (RS2E), codirigé par Jean-Marie Tarascon, ont réalisé une batterie sodium-ion au format « 18650 », ce qui est le format le plus courant des batteries lithium-ion actuellement commercialisées. La densité énergétique de cette nouvelle technologie est de 90 Wh/kg, un chiffre comparable à celui des batteries lithium-ion à leurs débuts.

Une grosse marge de progression pour le sodium-ion

Alors que la densité énergétique des batteries lithium-ion est aujourd’hui de 150 Wh/kg, la technologie sodium-ion peut paraitre moins efficace. Ce qui n’est pas le cas. Cette technologie n’a que deux ans et possède encore une très forte marge de progression.

Associé à cela, il ne faut pas oublier que le sodium est nettement moins rare que le lithium, ce qui signifie que cela pourrait permettre de produire des batteries nettement moins couteuses. En fait, cette nouvelle technologie a tout pour séduire.

Une batterie sodium-ion dans votre smartphone ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNéfertiti : qui était cette reine d’Égypte si connue ?
Article suivantBouygues Telecom promet de la 4G+ à 400 Mbits/s pour le second semestre 2016

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here