Bébés siamois : 10 heures d’opération pour séparer Boubacar et Hassan

Nés siamois, deux petits bébés ont été séparés à l’hôpital Necker à Paris, après une opération de plus de 10 heures. Plus que la prouesse médicale, c’est l’incroyable mobilisation qui est à souligner.

C’est le 12 janvier, en Guinée, que Fatoumata met au monde Boubacar et Hassan après un accouchement périlleux, une naissance qui tenait au miracle. Les deux bébés siamois pesaient 5,6 kg à eux deux.

En Guinée, où une telle naissance n’était jamais survenue, tout le pays s’est mobilisé, jusqu’au sommet de l’État. La Première dame s’est notamment impliquée personnellement.

Dans un reportage exclusif de TF1, il est montré toute la préparation de l’opération de séparation des deux bébés qui avaient en commun une portion d’intestin et étaient reliés par le foie, mais aussi le transfert en France puis l’opération à l’hôpital Necker à Paris le 26 mai dernier.

Après une opération qui a duré plus de 10 heures, Boubacar et Hassan sont désormais séparés. Ils vont bien aujourd’hui, les chirurgiens leur promettent une vie normale.

Si cette histoire est une prouesse chirurgicale, c’est aussi et surtout le résultat d’une formidable chaine de solidarité menée à bien grâce au mouvement de solidarité organisé par l’association « La chaîne de l’espoir ».

Fatoumata et l'un de ses bébés, quelques jours après l'opération.
Fatoumata et l’un de ses bébés, quelques jours après l’opération.
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité